Asinus mysteria portans

 

 

Page 10

 

Ce qu'il ma dit

Le ver et le papillon

 

Un papillon survolant l’immense royaume de son Père, virevoltai d’arbres en arbres, de fleurs en fleurs, de fruits en fruits. Chaque fleur, Chaque fruit, avait une senteur et une saveur différente. Puis un jour, le papillon aperçu un fruit tombé d’un arbre. Surprit, doucement il s’en approcha, et aperçu un petit ver au visage apeuré. Pris de compassion, le papillon se posa prés du ver, et remarqua que ce petit ver ne le voyait pas. Regardant autour de lui, il prit conscience d’un monde tourmenté. Le papillon voyant ce petit monde tourné en rond, demanda à son Père « Père pourquoi ce petit monde souffre ? » Le père dit à son fils

« Va mon enfant, et incarne toi dans le corps d’un petit ver, car c’est en vivant près d’eux, que tu en comprendras la douleur »

Ainsi le papillon devenu ver, chanta la parole de son Père. De maisons en maisons, de villages en villages, il répandait partout l’amour et la compassion. Il laissait parler son cœur, la parole du Père. Les petits vers voyaient en lui un ver étrange et suspect ; ils se tordaient de rire, ils l’insultaient et se moquaient. Alors le papillon devenu ver ; parti seul, et monta en haut d’une fleur. « Mon fils, dit le père. Mon fils… ne soit pas triste, car ton petit frère un jour, s’envolera vers le jardin de ton Père. Mon fils, ne soit pas triste, car toi aussi, il y a bien longtemps, sur un autre fruit, tu étais un petit ver »

 

Il était seul en haut d’une fleur

 


C’était l’histoire d’une rose 
Une rose rouge remplie d’épines
Le symbole de la souffrance

‘Le pêché du monde’

Offrir sa vie en sacrifice

 

 



C’était le matin du 30 Janvier 2016

Une étoile tombée du ciel

 

 

« Un jour, c’était au commencement du monde, une étoile est tombée du ciel, et c’est brisé en arrivant sur terre. « L’esprit est fort, mais le corps est faible » Sa mère, qui était resté à ses cotés pendant des siècles, recollât les morceaux éparpillés au quatre coin du monde ; et plaça l’étoile à l’endroit de son cœur… pour qu’il se souvienne…. C’était l’histoire d’un ange déchu »

Le 02 Février 2016

Allongé dans le canapé, ou je me suis assoupi, j’ai reçus ceci : (une explication sur une révélation reçus en Juin 2010)

 « Le fruit que j’ai engendré, c’est le soleil…Le fils de Dieu… Quand la Mère appelle, le Père entend, car le Père est à ses cotés ; Quand le fils appelle, le Père vient, car le fils est l’expression du Père… Il a été conçu à sa ressemblance »

Le vendredi 05 Février 2016

j’aimerai déjà revenir sur le premier « une étoile tombé du ciel » et en particulier sur ceci : « Sa mère, qui était resté à ses cotés pendant des siècles, recollât les morceaux éparpillés au quatre coin du monde ; et plaça l’étoile à l’endroit de son cœur » Vous remarquerez « pendant des siècles » l’ensemble de cette révélation ma beaucoup marqué, et malgré le si peu de lignes à écrire, j’ai eu beaucoup de mal ; tellement ma réaction émotionnelle était intense.

 Ce que je vais partager maintenant, n’enlève rien à ce qui c’est passé il y a 2000 ans, bien au contraire. D’après ce que j’ai reçus ces derniers jours, je parlerai plutôt d’une continuité messianique « la voie messianique » comme me l’avait dit Krist-All. Si je devais dévoiler le nom d’une « déesse Mère» chers à mon cœur, je ne pourrais en choisir qu’une ; ou alors « Une » mais dans la réalité de plusieurs... Isis, Devaki, Maya, Marie ; je dirai donc « la Mère de tout les peuples qui a porté en son sein le soleil »… comme me l’avait dit Krist-All sur les remparts de Saint Malo « Et moi je sors du sein de Dieu ! »

Parlons maintenant d’Isis « une des premières " Déesses Mère " qui a incarné notre monde (peut-être la première ?) C’est elle qui est intervenue lors du premier message (cela m’appartient bien sur) et ne doit pas faire obstacle pour la suite ( Domi ) . Isis, mère d’Horus, est appelé également Meri en égyptien ancien ; Maria en grec et en latin, Marie en français.

Horus : Les Égyptiens, comme vous le savez, vénéraient Horus et ceci il y a plus de 5000 ans ! Et, sous certaines appellations, comme ceci : Iusa, ancien égyptien... Et de Karast... Ainsi, le temps faisant : Iusa en égyptien ancien, Iesous en grec, Iesus en latin : le « J » n’étant apparu que tardivement, et la terminaison du nom en latin est us. Ainsi : Karast, en égyptien ancien : seules les consonnes furent écrites, donc "Krst" pour « Krist » (source internet

Dans l’intimité de mon cœur, et d’après ce que j’ai reçus... je parlerai simplement d’une Déesse Mère, qui est resté auprès de son fils pendant plusieurs siècle; sous le nom et l’identité de plusieurs.

 


 

YHWH

 

 

Mon royaume n'est pas de ce monde

Bien avant l’époque des pharaons existait un dieu qui était venu du ciel avec d’autres de ses congénères. Ils apportaient à la Terre la magie ainsi qu’une sagesse et un pouvoir merveilleux. Ils retournèrent chez eux, dans l’espace, mais l’un d’entre eux resta pour enseigner tout ce qu’il savait au peuple du Nil. Il fut enterré dans un endroit secret. On l’appelle Magbarat Alzoar « la tombe du Visiteur ».

 

 

Avez-vous remarqué ou se trouve Altaïr dans la constellation de l'aigle ci dessus ? On peut y voir une pyramide n'es-ce pas ! et OUI, Altaïr ce trouve à ça place, en haut de la pyramide... ( l’œil )

Symbole du Christ et du disciple Jean

L'aigle est le symbole du disciple bien-aimé, mais c'est aussi le symbole du Christ. On le disait capable de s'élever jusqu'où on ne le voit plus. On disait aussi qu' il avait la capacité de fixer le soleil en plein midi. On voit le rapprochement avec le Christ-Dieu qui voit le Père face à face (Interbible)

 

 

 

C’était en Juin 2010

Quand on voit le Soleil changé, et je dis bien changé, pas une impression, mais un véritable changement de sa luminosité, de son aspect, de sa force. Que l'on peut le contempler sans baisser les yeux, alors on a plus besoin de croire « on sait ». Le soleil, n’est plus seulement un soleil extérieur, il est devenu aussi un soleil intérieur. On voit ce que les autres ne peuvent voir… « On voit DIEU »

Sur le fond de cette pyramide, vous avez une incrustation sous forme de petites plaques d'or montrant une constellation et une écriture inconnue.

La traduction est du professeur Kurt Schildmann, qui présidait l'Association Linguistique Allemande et qui connaissait parfaitement plus de quarante langues... Il a pu traduire cette écriture. Il l'a appelée pré-sanscrit, parce qu'elle est plus ancienne que la plus ancienne des écritures. La traduction des quatre lettres que vous pouvez voir ici; est :

" Le fils du créateur vient "


 Le baptême

Le Baptême est pour moi et Krist-All « un acte sacré » Voilà ce qu’il m’a dit :


Enfant, tu as reçus le baptême par l’eau.

Adulte , tu as reçus le baptême par le feu

« le saint Esprit »

(mes pieds en juin 2010)

« Personne ne peut se voir dans l’eau sans lumière. Et tu ne peux te voir dans la lumière sans eau.

C’est pourquoi il faut baptiser dans les deux, dans la lumière et dans l’eau. La lumière, c’est le chrême » (Philippe)

« C’est de l’eau et du feu que l’âme et l’esprit sont issus ; le fils de la chambre nuptiale, c’est de l’eau, du feu et de la lumière.

Le feu, c’est le chrême ; la lumière, c’est le feu. Je ne parle pas de ce feu informe mais de l’autre, dont l’aspect est éclatant, qui est lumière radieuse, et qui donne la beauté » (Philippe)

Le chrême : 
« le Feu sacré »

Le chrême est une huile d'olive utilisée dans les sept branches du Menorah sous la tente du rendez-vous, pour que les sept lampes restent allumées en permanence… c’est une huile sainte. L'huile d'olive était également utilisée dans la religion juive pour l’onction des rois du royaume d’Israël, originaire du roi David


« Jésus, non roi des juifs, mais roi d'Israël »

 (Krist-All)

 Baptême égyptien par l'eau ( vous remarquerez les croix ankh qui se déversent sur le pharaon )