Asinus mysteria portans

 

 

 

Page 5

 

 

 

 

 

 

 

Il est un Souffle, il est un Corps, il est un Esprit

Omnipotent (Amour)

Omniprésent ( Matière)

Omniscient (Esprit) 

il est celui qui EST

AME

'Vivre c’est exister, et exister c’est ÊTRE'
 

 

 

Ce qu'il ma dit

(nuit du 05 septembre 2010)

'L'AMEN c'est l'affirmation de soi'

'Je suis' m'a envoyé vers vous (exode 3.1-15)

En vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau, Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. (Jean.3:3-8)

Alors n’ont il pas comprit qu’ils sont les enfants née du ciel et de la terre, du feu et de l’eau, et que cette alchimie donne lieu à une vapeur éthérée. Une forme de vie bien plus subtile appelée ‘AME’… Alors ceci ne serai pas un mensonge, mais une incompréhension de la parole divine

L’esprit et la matière naissent à partir de la création d’un univers, nés par le plus beau mariage, la plus belle union < La naissance du UN par l’union du DEUX > Toutes vie est née de l’amour, aussi ce que vous appelez la vie est la résultante de cet amour. L’esprit est né de la conscience et de la connaissance universelle présent dans cette union au même titre que la matière est née de ce mariage et de cette fusion. Tout est rencontre, union, fusion, création, fécondité, et vie; et cela par une seule et unique énergie < l’Amour > Que l'on peu percevoir dans le mot < AME >

 (A) Amour, (M) Matière (E) Esprit… l’Unité dans la trinité

Aussi l’esprit doit incarner la matière pour en faire évoluer l’Ame, et l’homme comme toutes vies organiques sur terre et dans l’univers porte en lui cette Ame appelé à devenir la vie accomplie dans sa plus grande perfection, l’union de la chair et de l’esprit par le don de soi dans l’acte d’Amour'. L’homme comme toutes vies organiques sur terre et dans l’univers, doit s’élever et évoluer au même titre que l’esprit se nourrit de la connaissance universelle déjà présente dans l’univers qui la vu naître.

L’esprit doit faire l’apprentissage de la vie organique, au mène titre que la matière à besoin de l’esprit pour se sortir de sa création première. Ils sont frère et sœur d’un seul et même corps < l’AME > Nous sommes les enfants nés du père et de la mère, de l’esprit et de la matière, du subtil et du dense, du feu et de l’eau, du ciel et de la terre. Nous sommes les enfants nés de l’Amour… Le Créateur

Un esprit qui s’incarne dans un corps de chair ne peut emmagasiner toutes les connaissances nécessaires en une seule et unique incarnation. La naissance d’un esprit né au cœur même de la source qui à permis sa création, doit assimiler et faire la différence entre l’Amour et le non amour, il doit pour cela prendre vie dans la matière pour en comprendre les principes fondamentaux, et c’est en découvrant toute la souffrance et les limitations de celle-ci que l’Ame l’aidera à réaliser son être unique. L’union du deux pour la création du UN  < JE SUIS UN, DONC JE SUIS >

L’esprit et la matière organique ne sont qu’une seule et unique énergie, vous êtes que cela en vérité, mais l’une des deux est née dans sa forme la plus primaire, dans sa forme la plus obscure, née du néant. Le néant n’est pas le vide absolu, il est le ‘commencement’

(voir à la fin de la page 11)

Devenez ce corps de gloire dans l’humilité et la simplicité, qu’une main soit tendue vers l’esprit et la connaissance et l’autre vers la matière et la souffrance, soyez ce lien qui unit ces deux formes de vie comme le Christ -jésus au centre de la croix, comme le bouddha- Gautama au pied de son arbre, pour que naisse en vous l’être unique par sa perfection….. Soyez ‘Amour’

(A) mour, (M) atière, (E) sprit = (N) AISSANCE AMEN

 

 

 

l'Amen est la naissance de l'Ame

< la création de la vie >

 

votre AME a pris incarnation dans la matière il y a des milliers et des milliers d'année, vous avez été poussière d'étoile. Cette particule de vie présente dans l'Univers, et depuis ces temps anciens, votre Ame a grandi, elle est maintenant dans cette vie d’homme ou de femme dotée d'une conscience et d'une intelligence correspondant à l'évolution de celle-ci. En vérité, peu d'Ames appartiennent à ce monde, car seule la vie issue de la matière y est lié, par appartenance à la terre mère dont elle à vue le jour … l'Ame véhicule à travers le temps et l'espace, née au cœur même de la création d'un univers, elle lui appartient c'est son royaume … "le royaume des cieux "
Ce qui est née de l'Esprit est esprit, et ce qui est née de la chair est chair, aussi votre Ame issus de ses deux forme de vie, voyage à travers son royaume… d'Arbres en Arbres, de fruits en fruits… tel un papillon, elle va à la rencontre de sa véritable identité

 

ce qu'il ma dit :

 

Devenez des amoureux de l’amour
Redonnez vie à cette essence unique porteuse de paix
Vivre dans l’Amour
C’est transcender son corps de chair en un brasier étincelant
Se fondre en lui, s’unifier, fusionner
Pour que le corps et l’esprit ne fasse plus qu’UN
Et qu’une nouvelle étoile apparaisse dans l’univers

 

L'ASTRE du JOUR

"L'étoile du matin"

 


 

'Tout est rencontre, union, fusion, création, fécondité, et vie; et cela par une seule et unique énergie '

< l’Amour >


 


Larme d'Amour 

Quand nous découvrons l’Amour inconditionnel < L’Amour divin > nos sentiments humains changent aussi, ils prennent une autre dimension, une autre envergure, qui va bien au-delà de nos espérances. Nous nous en trouvons comblé et merveilleusement émue, mais en même temps s’installe en nous la souffrance, car l’amour que nous éprouvons alors est souvent incompris, car notre attente a pris une ampleur bien plus importante. Cet amour dit christique par certains grand initiés qui ont foulé notre monde, ne connais pas de limite, pas de frontière, il est intégré dans le tout. Cette Amour inconditionnel ne pouvant être partagé pleinement, est une grande frustration et une grande souffrance par ceux qui le vivent.

 


 

Aimer ça signifie quoi ?

'Être toi-même' l’Amour divin n’est pas un exercice, c’est une prise de conscience, c’est subitement réalisé que l’on aime plus que tout quoi qu’il arrive. On n’apprend pas a aimer pour monter en échelons, en niveau de conscience, on aime parce que nous ne pouvons être autrement 'c’est un nouveau sang qui coule dans nos veines' tu sens cet amour vibrer en toi, tout ton corps en est submergé par une vague de bien être indescriptible. Tu ressens cet amour jusqu'au bout de tes doigts. Ce n’est pas une simple pensée, c’est une sensation physique réelle avec une force que tu ne peux imaginer. Pour le partager, pour l’offrir, il n’est pas besoin de pratiquer de grandes œuvres, pas besoin d’éclat, car cette Amour illumine de toi comme un phare dans l'obscurité totale. Au début il aura peut-être l’intensité d’une bougie, mais au fil des jours et des années il pourra briller tel une super nova. Etre toi même dans l’humilité et la simplicité, et un simple sourire sera beaucoup plus puissant qu’une merveilleuse parole. Un simple regard peut être un je t’aime. Si tu aspire à cet Amour divin plus que tout, alors laisse le ressurgir de toi naturellement tel la lave d’un volcan qui ce réveil. Pour cela il te faut avoir confiance à cette Amour présent en toi depuis la création du monde. Laisse le venir, et ne te soucis pas du reste, car il agira à travers toi naturellement par instinct. L’Amour fait déjà parti de toi, il est l’essence même de la vie présent au plus profond de toi. 

'Quand ses rayons nous réchauffent de l’intérieur, c’est que nous communions avec son esprit. Il nous fait alors voyager au-dedans de nous-mêmes, au-delà des étoiles. Il nous invite à sa rencontre par un chemin de lumière, et nous somme inondés par la chaleur de son Amour. Une énergie impensable aux yeux des hommes, car nul ne peut l’approcher sans en être transcendé. Son soleil est le chakras suprême qui anime son corps. Il est ce corps de gloire tant convoité, tant espéré Il est < ACCOMPLI >'


croyez en vous

Si vous connaissiez la souffrance d'une âme venant de mettre fin à sa vie, ce n'est plus la mort que vous supplierez, mais le retour à la vie. Avant de venir au monde, vous avez déterminé un itinéraire pour vous aidez à grandir. Quelques heures avant votre naissance, cet itinéraire c'est effacés de votre mémoire pour vous laissez le choix du libre arbitre. « Garder cet espoir en vous » changez, pensez et vivez autrement, et le soleil réapparaîtra dans votre demeure
Il ne faut pas baisser les bras, même si votre route vous parait insurmontable
Si le chemin que vous emprunter est trop difficile, changez de direction
Le père ne vous demande pas de grandir trop vite. Il vous demande de croire en vous, à la beauté de votre être intérieur. De suivre l'empreinte de ses pas qu'il a laissés à travers ses messagers. Prenez celui qui vous correspond le mieux, le plus adapté à votre attente. Faites comme ces marins qui recherche la terre promise, mettez y tout votre cœur. Que l'amour compassion soit le sang qui coule dans vos veines, cette eau de vie contenue dans le calice du Krist, cette sève présente dans l'arbre du bouddha. Le suicide n'est pas un acte égoïste, il est un acte incompris qui survient dans un moment d'égarement, sous l'emprise de vos émotions. Dans un moment de grande souffrance, de grande solitude et de grande tristesse… dans un moment de désespoir.
Garder cet espoir en vous, changez, pensez et vivez autrement, et le soleil réapparaîtra dans votre demeure

Amour compassion


 

 'Nous portons en nous l’identité de notre Âme androgyne' 
 

Si nous arrivons à concevoir notre corps au-delà d’une simple enveloppe physique, notre relation intime avec notre partenaire prendra sa véritable valeur. Tout d’abord cette relation doit être un don de soi, s’offrir à l’autre, s’offrir à l’être aimé, un désire sincère et profond. Le don de soi est une offrande de notre intimité que nous désirons partager. Et ce partage exprime beaucoup plus qu’une simple relation charnelle, c’est une communion entre deux âme. La vie organique est sacrée au même titre que l’esprit qui l’incarne. Nous ne devons pas oublier que ces deux formes de vie sont lié l’une à l’autre. La vie organique exprime son Amour à travers son corps, influencé par le désir, l’attirance et les sentiments. Nous ne devons pas avoir honte du désir, car il est une forme d’expression. Je ne parle pas de la pulsion, qui est une forme extrême du désire, et qui peut provoquer un déséquilibre parfois lourd de conséquence. Une véritable relation, est une relation partagée et désirée par les deux partenaires. Il est d’ailleurs possible de partager cet Amour par de simples caresses, car ce n’est pas l’acte de procréation qui est le plus important, mais le désire de fusion et de ne faire qu’Un. Quand nous réalisons cette Unité, ce n’est pas simplement deux corps qui s’unissent, mais aussi deux Ames. C’est la rencontre, la fusion, le mariage, de la vie organique et de la vie de l’esprit. Tout est mariage, tout est union, aussi bien dans la création de l'Univers (c'est l'harmonie céleste, une symphonie parfaite pour des noces cosmiques), que pour l'apparition de la vie dans son ensemble, et l’Amour en est l’essence suprême " le souffle Divin". Aussi une relation intime peut et doit devenir un acte sacré. Encore une fois nous devons penser avec l’Ame, et non avec une seule partie de celle-ci. Notre Ame est Masculine et féminine par essence, et une incarnation de celle-ci dans la vie organique, la dirige inexorablement vers l’une ou l’autre de ces deux polarités. Ce qui est née de la chair est chair, et ce qui est née de l’esprit est esprit. Quand deux personnes du même sexe éprouvent des sentiments et une attirance l’une envers l’autre, c’est très souvent lié à cette autre partie de nous même plus ou moins dominante

Il faut cesser de se culpabiliser, et cesser de culpabiliser son prochain sous prétexte que certaine relations sont incomprises. La vie organique appartient à l’Ame, au même titre que l’Esprit, car l’Ame est la vie dans sa globalité. Il est sage d’accepter plutôt que de rejeter, car le rejet fait naître le déséquilibre et la souffrance, et provoque inexorablement des blessures pour ce frère, cette sœur, ou cette enfant qui se sent ainsi rejeté et incompris. Tant que cet Amour est partagé, l’harmonie régnera dans le couple. Nous devons prendre surtout conscience de cette  < Amour partagé > là se situe l’essentiel  

 


L’ego n’est qu’un masque que l’on porte pour cacher nos faiblesses « une apparence » mais celui qui ce cache derrière est un enfant.

Pendant les dix jours de juin 2010, j’ai pus voir la personnalité de l’enfant. J’ai vue son vrai visage sans jugement et sans retenue... Je l’ai vue NUE. « Heureux celui qui vie nue, je vous le dis en vérité » je ne parle pas de la nudité du corps ; Je parle « de la nudité de l’âme »
J’ai vue cet enfant effondré, je l’ai vue meurtri, gêné, troublé, ébranlé… comme je l’ai vue avoir peur d’avoir trahie son Dieu. Je l’ai vue si petit, mais si petit, que j’ai eu envie de le prendre dans mes bras pour le consoler et le rassurer… « Lui prendre la main »

Oui, cet enfant que le Père ma permis de voir… « C’était moi »

L’âme des hommes est une pierre à l’état brute qui a besoin d’être taillé et poli, pour qu’elle devienne plus noble et plus pure « C’est la transcendance de la pierre philosophale de l’être par l’amour »

Aussi, cet enfant assis su l’âne est une âme à l’état pur « une fiancée »
 


 

décorporation

 

Je vais essayez de vous faire vivre mes sorties hors de mon corps physique, ce qu’on appelle…. le voyage astral. Cela fait maintenant plusieurs années que je n’ai pas vécue ce genre d’expérience, Aussi, c’est de mon passé que je vais vous parler, en essayant d’être le plus précis possible. Je vais commencez par vous faire vivre ma première impression au tout début. Pour ma part, cela commençait par un bourdonnement d’oreille de plus en plus prononcer très difficile à définir. Ensuite venait un léger malaise et la sensation d’être aspirée par le haut du crâne. (C’est à ce moment précis, que quand j’étais très jeune je me relevai aussitôt, car j’avais peur) Plus tard, quand j’ai laissé cette expérience aller à son terme, j’ai ressentis très nettement l’aspiration, on se retrouve brusquement à flotter au dessus ou à coté de son Corps physique. J’ai commencé très jeunes à avoir les premiers symptômes (huit ou dix ans) je ne sais plus trop. Mais je ne suis jamais sortie complètement. Ça c’est calmé ensuite pendant toute mon adolescence, avant de reprendre pour la première fois à l’âge de 21 ans. J’étais réveillé et assis dans mon lit, j’attendais mon petit déjeuner que ma future épouse préparait dans la cuisine. Je n’ai pas eu le temps de réagir, je me suis retrouvé au dessus de mon corps, proche du plafond. Ma première pensée à été ‘je suis mort’ cela ne faisait aucun doute, et à se moment précis je suis retourné brutalement dans mon corps. Ce fut un choc émotionnel important. Surtout qu’à cette époque, je n’étais pas du tout tournée vers la religion et l’ésotérisme. Bien au contraire. A partir de cet événement, j’ai commencer à me posée des questions… Puis un jour beaucoup plus tard, mon épouse à commander un livre aperçu dans un magasine, et qui s’intitulait < la vie après la vie > du docteur Moody. L’auteur parlait de personnes aux État Unies, qui avaient vécues des expériences similaires, dans des accidents de la route ou dans d’autre circonstance.

Les années passèrent, et cette anecdote restera qu’un souvenir lointain. Pourtant cela ne devait pas en rester la, bien au contraire. Un après midi, alors que je me reposait après une nuit de travaille, l’expérience recommença de nouveau, mais cette fois-ci, je me retrouvai face à mon lit, flottant maladroitement au dessus du sol. Je regardais mon corps inerte étendue sur le lit. La lueur rouge du réveil éclairait mon visage, et je remarquait avec étonnement, que mes yeux était grand ouvert et fixait le plafond. Une euphorie m’envahissait, et je ressentais un bonheur intense. La seule phrase que ma pensée su exprimer fut… < oh mon Dieu >… C’était moi qui étais là, dans un corps étrange, avec une légèreté déconcertante mais très agréable. Mes pensées, mes désires, mes sensations, ma conscience… J’étais moi, bien réel, je ne rêvai pas, je n’étais pas fou. Je contemplait la chambre, c’était grandiose, magnifique, une preuve évidente que la mort n’était plus la mort elle devenait en cet instant… la Vie… pourquoi moi, pourquoi se privilège, j’était un homme comme les autres avec mes qualités mais aussi mes faiblesses. Je n’était pas entre la vie et la mort, et pourtant ma conscience était la comme suspendu à un fil à un mètre du sol. Cela dura plusieurs secondes… (Je dirai un peut moins d’une minute) mais difficile à définir exactement (temps écoulé au réveil… environs 15 minutes) car au début de ma décorporation, je me suis rapproché par le coté du lit pour regarder mon visage qui ce trouvais proche du réveil. Plusieurs seconde inoubliables encore aujourd’hui avant de me retrouver propulsé dans ce corps de chair, qui devenait en cet instant… insatisfaction.... Cela recommença les jours suivant, et ensuite de temps à autre au fil des années, se n’étais jamais moi qui en décidais. Hors de notre corps il n’y à plus d’obstacle, sauf peut être en présence d’une intensité électrique importante (câbles haute tension) Traversé une fenêtre ou un velux était un jeu d’enfant, traversé un mur ou une porte pourras vous faire ressentir une légère résistance mais rien de bien méchant, sauf si votre intention est de pénétrer dans une maison sans y être invitée (j’en est fait l’expérience une fois) c’était comme une barrière électromagnétique qui m’empêchait de franchir la porte. je pouvais entendre mes voisins parler entre eux... Il m’arrivais parfois de sortir par le velux de ma chambre, habituellement je survolais l’escalier qui menais au rez de chaussé pour sortir par une petite fenêtre à coté de l’entée (fermé bien sur) et impossible à franchir physiquement, il y avait des barreaux) A l’extérieur l’hivers, je pouvais ressentir une légère différence de température, mais c’était très agréable (ni chaud ni froid) c'était plus une sensation d'énergie. En ce déplaçant au dessus des maisons et des arbres à une vitesse importante, on peu ressentir l’air nous traversé de toute part mais la aussi avec une sensation très agréable (c’est très difficile à définir dans des termes humain ) à partir de mes premières expériences, ne trouvant personne à qui en parler, j’ai commencé à me penché sur les livres, mais les livres ont leur limite. Alors j’ai commencé à prier Marie, la mère de jésus, puis j’ai rencontré un professeur de yoga qui faisait des séances de méditations collectives. Il m’a aidé à garder les pieds sur terre. Je suis parti ensuite en solitaire dans la nature pour prier et méditer, associés à des séances de méditation collective et groupe de guérison, etc. les sorties ont laissé la place à une méditation journalière et des expériences différentes.

( aujourd'hui, après ce que j'appellerai 'une merveilleuse rencontre' ) je vis des confidences à travers 'un souffle' qui me viens de l'intérieur

Reçus le Ven 21 Juin 2013 - 21:37 :

L’âme humaine est une âme qui n’a pas encore atteint les régions supérieurs de son KÂ » Il y a la projection de la conscience « voir à travers son KÂ » le souffle nous sort de l’illusion… et il y a la projection de son âme humaine « le double de Soi » la décorporation.

 

 


 

Voyage en Cappadoce

 

Cette deuxième partie est plus délicate. Enfin, vous verrez par vous-même. Je le répète, le voyage hors du corps ne fait pas le moine, et n’est donc pas un signe d’élévation. Je vous ai parler de la séparation total qui se limitait généralement au alentour de chez moi, sauf un fois ou j’ai voulu allez voir mon frère dans le bas de la France en pleine nuit, mais j’ai renoncé assez rapidement. Certaines personnes parlent d’un fil d’argent qui nous relie à notre corps physique, personnellement je ne l’ai jamais remarqué. Je vais maintenant parler d’une autre sorte de décorporation, bien différente de la première. Involontaire là aussi, mais provoquer par une aide extérieur. Moins émouvante que la décorporation total, elle à été pour moi plus enrichissante. Dans cette situation, on n’est pas conscient de la sortie du corps, mais on à conscience d’être hors de son corps physique. Dans ce genre de situation aussi, je ne suis pas seul (la main extérieur) elle est proche de moi, et si je ne remarque pas sa présence, je sais qu’elle est là. J’ai pu dans certaine circonstance apercevoir sa main posée sur mon épaule. Pour moi, c’est un ‘Grand frère’ Il y a plusieurs années j’ai fait un voyage Astral en Cappadoce (je signale que c’est une région que je ne connaissais pas du tout à cette époque) Je me souviens encore aujourd’hui de l’endroit exact que j’ai survolé, puis de ma rencontre avec un homme très âgé au pied d’un monticule de pierre. Il portait contre lui un long fusil très coloré et un béret rouge (je pense à un berger, mais je ne suis pas sur) Je me suis porté à environ un mètre de son visage. Évidement il ne pouvait me voir… Plusieurs années après, lors d’un voyage organisé, mes parents ont ramenée des photos de la région, et à ma grande surprise, j’ai pus reconnaître l’endroit exact de mon passage (voir photos) Une des photos ma beaucoup bouleversé, c’est celle ou on vois un mont en arrière plant. Au moment ou j’ai vue la photo j’ai eu le souffle coupé à la vue de cette montagne. Ma première impression fut de dire à mon épouse… il y à quelque chose à cet endroit, quelque chose d’important ! Il est possible que je me trompe, que ce mont possède une ressemblance avec un autre ? Mais mon voyage dans cette région du monde n’est pas dû au hasard.

 

                       

 

 

                   

 

 


 

 

‘On ne pouvait les désignées’

 

 

 

 

 

 

index, 2, 3, 4, 5   

 

Revenir à l'accueil