Asinus mysteria portans

 

 

 

Page 4  

 index, 2, 3, 4, 5

 

KA

Krist Alléluia

 

 

 

Au cœur de la rose

Krist-All

l'Archétype


Il m'a réveillé pour me dire ceci :

 

 

Jean est Kristna, Kristna est Jean, Jean est moi

 


 

En Egypte

KRST

 

Je suis le lien qui uni mon :

Père et ma Mère

Le Ciel et la terre

Le Feu et l'Eau

L'Esprit et la Matière

Le Masculin et le féminin

" Je suis l'Amour "

Le souffle de mon Père

Et l'eau de vie de ma Mère

 

 

Le 11 Août 2016

 

Le Krist n’est pas fait de chair et de sang ; Il est Esprit !
Mangez, car ceci est mon corps, buvez car ceci est mon sang

" C'est le sang de l'alliance nouvelle et éternelle entre le corps et l'Esprit "

Cette pensée messianique existait bien avant Jésus ; et le Krist n’a fait qu’accomplir les écritures à travers son messager

La volonté du Père

L'éther = Le chrême : « le Feu sacré »

 

 


 

‘Nous sommes née de la pensée créatrice de la force de son souffle’
La force de son AMOUR, c’est là toute la magie de sa création
Diviser apporte la haine et la fermeture du cœur
Réconcilier apporte le pardon et l’ouverture du cœur
 

AMEN

 

 


 

Éveil

 

 

Quand le soleil se lève, il nous éclair et nous réchauffe, aussi il en est de même pour un frère ou une sœur éveillé

 



L’éveillé ne demande rien, il fait dont de sa vie

Alors, pourquoi ne pas remplacer le Saint par simple. Être simple, voilà sa vrai nature

Pas de titre distinctif, car l’éveillé vit de la sollicitude, ce qui le rend humble par nature



Il rejette toute distinction, car il se considère comme un être ordinaire

Il vie de la présence de l’esprit saint, mais ne se considère pas comme l’esprit saint

Il est très attentif à la douleur, il en devient le réceptacle

Il est aimant et bienfaisant

Il est Amour tout simplement'

 



 

L’ÉVEIL ou la rencontre vers SOI, est une forme de vie qui nous est offerte à tous, sans exception. Ce n’est pas un titre honorifique, ni un accessit gratulatoire. La rencontre vers soi, est au contraire à l’opposé de la grandeur et de la reconnaissance d’autrui. La structure même de l’état d’éveiller, sa base inébranlable je devrai dire irréprochable, est l’humilité et la simplicité. Aussi, une haute entité spirituel, préférera sans hésitation prendre vie dans un corps saint, dénué de tout orgueil et vanité, plutôt que d’incarner un enfant qui n’aura pas encore fait ses preuves. Certes, il y a des exceptions, mais elles sont rares, et dans ce cas de figure, l’enfant sera prédestiné à un destin très exceptionnel. Vous allez trouvé sans doute étrange, que je vous dise < choisir un corps saint > comme si une Ame divine pouvait choisir un corps < déjà adulte > pour prendre chair en lui. Et pourtant, prendre corps, ne veut pas dire remplacer ni s’approprier, ce qui pourrais être considérer comme une possession, ou une intrusion…. Mais prendre corps dans le sens dont je parle, c’est fusionner puis seconder une Ame sœur

Ayons la volonté et le désire d’Aimer, car l’Éveil ne doit pas devenir un but, au sens prestige du terme, ce qui ne pourrait que flatter l’Ego. Cela doit être avant tout une recherche de soi, par la compréhension de l’autre.

< l’Amour est UN > immuable dans sa multitude. Si nous recherchons l’unité dans l’Amour compassion, alors c’est dans cette attitude que nous nous réaliserons

L’Ame qui prend place à nos coté dans un moment très particulier, le fait dans un but de partage et d’enseignement. Quand nous nous réalisons, quand viens l’Éveil en SOI, cette Ame sœur sait qu’elle peut s’investir totalement, car son Hôte à atteint une résonance en correspondance à son état. Seul un manque de confiance peut altérer cette relation

 

Amour compassion

 

 


 

 

Le cœur est mon seul guide, et l'Amour en est la clé

Dominique

 

‘Il n’est pas simple d’atteindre le cœur d’une fleur’

 

 

La richesse du Miel

 

 

« L’Amour de son prochain, la compassion, le pardon, la tolérance, une main tendue vers celui ou celle qui souffre, permet cette ouverture du cœur qui mène à l’Amour Divin. Telle une rose, notre cœur s’ouvre à la vie et à la souffrance… Il s’épanouit. Quand cette rose laisse paraître son calice, elle dégage un tel parfum, que les abeilles alentours (nos frères et nos sœurs) y viennent pour en butiner le cœur. Au fil des jours, au fil des mois, puis au fils des années, nos frères et nos sœurs en repartiront grandi et plus fort. C’est tout cela la richesse de l’Amour Divin… La richesse du Miel »

 

Seul l’eau de vie est essentielle, et non celui qui la porte 

 

Les énergies terrestres viennent s’unirent avec les énergies célestes.
Accepte d’en être le lien, d’être une alliance.
Et tu verras les pétales de ton cœur s’ouvrirent une à une
Le soleil venant de ton Père, l’eau venant de ta Mère.
c’est ainsi qu’une fleur s’ouvre à la vie

 

 

tu leur diras:

Seul un enfant est pur et sans pêché

Il faut savoir dire

Père je ne suis pas digne d’être votre fils, car j’ai pêché devant vous et devant les hommes

...............

Quand la Mère appelle, le Père entend, quand le Fils appelle, le Père vient

Car le Fils est l’expression du Père


L’humilité et simplicité, sont les bases indispensables à la réalisation de soi, car c’est le seul chemin qui mène à la tolérance. Quand il y a compréhension, le pardon sincère s’installe. On éprouve alors de la compassion, c’est l’éveil à l’Amour christique qui mène à la sagesse. Quand on n’acquière pas l’humilité et la simplicité à la base, c’est l’orgueil qui en devient la sève. Alors les épines poussent à la place des feuilles… ‘C’est l’olivier corrompu’… la mane du Berger est comme une rose sans épine… ‘en rameau d’olivier’
 

Comme vous le savez, tout à été enseignement  Les touts premiers disciples du christ communiquaient beaucoup du regard. Ils étaient toujours par deux et s’arrangeaient à être assis l’un en face de l’autre. En communauté, quand l’un s’exprimait, l’autre pouvait acquiescer du regard en inclinant légèrement les yeux et la tête

(j’ai été témoin de cette scène)

Si je vous dis que j’ai vue le Père, qu’il c’est manifesté par sa présence et sa parole… me croirez vous ? Non, car il est difficile de croire à une telle affirmation 'Le pardon est un baume réparateur, il allège le poids de la culpabilité'

 

Nous sommes nos propres musiciens
Telle une harpe, nous jouons la mélodie de nos vies
Notre cœur en est le compositeur sensible et amoureux
Créateur et création
Une spirale qui tourne autour de son soleil

 

Il ne faut rien attendre, il faut chercher à ETRE… vois tu la différence

 


 

la création de la vie

(c'était pendant les dix jours)

 

Ma main dessinai toute seule sur le mur avec mon doigt, tout cela avec un enseignement orale et visuel des molécules ou atomes je ne sais plus, qui ce rejoignais et s’emboîtait les uns dans les autres qui ressemblais à la fabrication d’une toile d’araignée à l’infinie ( il me disais, c’est la fabrication de la vie, la naissance de l’Univers)

 


 

C'est l'Énergie souffrance, qui voulant s'exprimer

s'exprime par la violence.

L’ignorance crée la souffrance, c'est l’éducation de la vie

 

Consolation

 

Si un jour tu es triste, que tu as de la peine

Et que tu as besoin de réconfort

Alors pense à moi

Car en vérité je ne serai pas très loin de toi

Dirige simplement ta pensé vers ton corps

Là ou vibre ton cœur

Et si par bonheur tu ressens une étrange sensation, mais très agréable

Et que tes larmes de peine, deviennent des larmes de joie et d’espoirs

Alors ne cherche plus, car je serai là

C’est à cet endroit, que tu retrouveras mon sourire

C’est à cet endroit aussi, que se trouve le jardin de mon père

Et si tu le désires, tu pourras y cueillir les plus belles fleurs

Qu’il ma confié de vous offrir

Elles sont fleurs de sagesse et de compassion

Fleurs de pardon et de tolérance

Fleurs de compréhension et de guérison

Fleurs de bonté et d’espérance

Mais aussi

Fleurs d’humilité et de simplicité

Ainsi, toutes ces fleurs réunies, seront pour toi

Un magnifique bouquet, nommé « AMOUR »

C’est avec de tels bouquets, que j’ai choisi de venir dans le monde

Pour pouvoir en parfumer le cœur des hommes

Le cœur de mes frères et sœurs que j’aime

 

 


 

 

Le doute face à l'espoir

Liliana

 Il y a plusieurs années (2005/2006) pendant que je travaillais dans une balayeuse, j’ai eu un contact avec une jeune femme décédée qui voulait passer un message à une personne d’un site ou je postais des poèmes. Non seulement je pouvais l’entendre, mais en plus je pouvais ressentir sa souffrance « j’étais elle en cet instant » Il y avait un mélange de tendresse et de tristesse dans sa voix. Un immense amour les unissaient, mais une grande souffrance aussi. En écrivant les mots sur mon papier (feuille de route prit à la hâte dans la balayeuse que j’ai stoppé) l’émotion que je ressentais était tellement intense que je pleurais tout en écrivant, je recopiais les mots au fur et à mesure de son intervention. Il y avait des moments de creux, c’était très émouvant, et je dois dire « très dur physiquement » Je ne sais pas si c’était moi qui pleurais ou elle, peut-être tous les deux. Les mots étaient terribles, que je lui disais que je ne pouvais pas lui donner cette lettre, que je ne savais pas comment mi prendre. A la fin du message, j’ai redémarré la balayeuse et je suis parti, et tout en roulant, j’ai demandé que si elle était encore présente, que j’aimerais bien avoir un prénom ou autre chose comme signature. J’ai entendu vaguement « Liliane» trois fois. Je dois préciser que je ne connaissais pas la vie privée de la personne à qui je devais remettre la lettre « simplement son prénom sur le forum « Jomico » donc pas au courant d’un décès.

Comme je l’avais pressenti, ce fut un véritable désastre, car au lieu de l’aider avec la lettre, je lui ai briser le cœur, même si au bout de quelque jour, il m’a dit qu’il penserai à mettre une bougie sur la cheminée (comme elle lui demandait sur la lettre)    

je pense qu’il ne se sentait pas près à faire le deuil, et surtout qu’il ne croyait pas à l’existence après la mort physique. J’ai fais une petite erreur aussi dans le prénom ; c’était un (a) a la fin de Liliane (Liliana) Sans doute à cause du bruit de la balayeuse. Je n’ai pas entendu la connotation du (a). C’était la première fois que je faisais ce genre de chose, et ce fut aussi la dernière, car j’ai considéré cela comme un échec. (J’ai demandé à Krist-All de ne plus avoir ce genre de contact)   

Cette femme que je ne connaissais pas est venue vers moi, mais je n’ai pas été à la hauteur. Nous espérons tous un message d’une personne disparue, mais le jour ou il arrive, le doute et le rejet l’emportent sur la confiance et l’espoir

 Domi

 


 

Tant qu'il y aura de l'indifférence à l'injustice et à la souffrance, il n'y aura pas de paix… tant qu'il y aura de la haine et de la rancune, il n'y aura pas de paix… tant que les hommes mettront de l'importance au pouvoir et à la domination, il n'y aura pas de paix… tant que nous continuerons de penser que l'argent est indispensable à notre bien être et notre survie, il n'y aura pas de paix… car le précieux génère la domination, le pouvoir, l'envie, la jalousie, le haine et l'indifférence… tant que notre confort personnel sera plus important que la vie de notre prochain , il n'y aura pas de paix… car l'indifférence amène la souffrance, et la souffrance amène la haine, et la haine amène la révolte < l'Épée de l'injustice > Pourtant autour de nous, nous avons l'exemple d'une vie en harmonie, mais nous restons volontairement aveugle… nous nous plaçons au dessus d'un peuple dit inférieur…mais pourtant n’est il pas chaque jour témoin de notre malheur et victime de notre indifférence…

 

'Non, il n'y aura pas de paix, tant que nous continuerons de placer les lois humaines au dessus des lois DIVINES'

L'AMOUR est l'essence suprême de la vie

 " L'AME du créateur et de sa création "

 


Désespoir

 

Travaillant dans un STH comme chauffeur, je venait de déposer des enfants dans une école…sur le retour, une vois coutumière m’interpella pour me demander de me rendre au bord de mer. Très embêter, je refusais dans un premier tant car j’étais sur mon temps de travail, et assez loin de l’endroit indiqué. La vois intervenait avec insistance, prétextant l’importance de ça demande… en effet, une heure auparavant, je venais d’apprendre une triste nouvelle.
Au bout de plusieurs minutes, je décidais de mi rendre…il devais être vers les 8h00 du matin. Arriver pas loin, je sentait que je passait dans un état second, c’était comme si mon guide prenait progressivement certaine faculté de mon corps physique. En descendant du mini bus, je me dirigeais droit devant, comme persuader de la direction à prendre…alors que je n’avais pas idée ou c’était passé le drame. N’étant plus vraiment moi, je faisais confiance, mais je sentais que je pouvais intervenir à tout moment.

Arriver au bord d’une falaise, je remarquais aussitôt en contre bas une tache rouge…je me trouvais exactement à l’endroit ou c’était passer le drame. Trouvant un chemin pour descendre, je mi dirigeais rapidement en escaladant les rochers. Arriver sur le lieu, je ressentais une terrible souffrance
Pendant la nuit, un ange était tombé du ciel, une jeune fille avait mis fin à ces jours.
Sont corps n’était plus ici…Il ne restait que quelques affaires, un paquet de cigarette, et une tache de sang sur le rocher. Son corps n’était plus, mais son âme était bien présente, perdu et désemparer, elle était dans les ténèbres, une souffrance insupportable... Ce qui ce passa par la suite, c’est produit par l’intermédiaire de mon guide…moi je n’étais que l’instrument…
Étant dans la souffrance, l’AME de la jeune fille était encore sous le choque, et elle ne pouvait voir ceux qui étaient à ses cotés pour l’aider
Je pense que ma présence a permis cette délivrance, à lui faire réalisé qu’elle n’était plus seul…elle avait besoin d’être pardonné, d’être délivré de la culpabilité… L’acte était commis, il était trop tard pour revenir en arrière.
J’en profite pour dire, que le suicide n’est pas un acte égoïste, mais plutôt un acte incompris, qui survient dans un moment de souffrance et d’égarement, sous l’emprise de nos émotions.


Une pensée pour toi
Dominique


 

 

c'était en 2005

« Seule l’eau de vie est essentiel, et non celui qui la porte »

(Je ne suis pas toujours le compositeur, mais simplement le musicien qui partage ce que son cœur entend)

Dominique

Dialogue avec Hugues




Ne souffres tu pas de ne pouvoir exprimer ton être pleinement face aux autres? Je ne parle pas de supériorité mais d'affirmation de son être, ainsi que l'a fait Jésus le Christ, sans aucune retenue mais en toute simplicité, sans chercher à dominer mais en invitant l'autre à voir en lui son propre reflet (Hugues)

« Seule l’eau de vie est essentiel, et non celui qui la porte »
Le temps ou notre frère jésus parcourrai les chemins de Judée et de Galilée est révolue, et n’a plus de raison d’être. Je suis un parmi tant d’autre, qui a choisi de partager un message de paix, d’amour, et de compassion. Peut importe le nom que je porte, Il y a assez d’hommes et de femmes sur cette terre pour ce revêtirent des plus belles parures… "des parures illusoires"
Un nom est éphémère, il est un mirage en plein désert pour celui qui se complait de le porter. Il est que le reflet de l’ego. Un nom n’est rien, il n’y à pas d’hommes ni de femmes illustres, il n’y à que des Âmes qui s’éveillent



Cependant je m'interroge sur le fait que de ne pas reconnaître la source c'est en partie nier l'oeuvre divine qui n'est pas seulement l'eau qui coule mais également la source ?

Qui te fait penser cela ? Il y a plusieurs milliers d’années, certains de mes serviteurs voyaient en moi un être Divin, un grand avatar. Ils ont fait de moi une « Idole », mais pourtant je n’étais qu’un homme, un de leur frère. Aussi aujourd’hui et depuis ces temps anciens, j’ai choisi d’être un serviteur pour mes frères et mes sœurs, d’être le lien qui les Unies, le lien de toutes vies. J’ai choisi d’être un serviteur mais aussi une source à laquelle toute âme peut se désaltérer.
Bien sur que si que je reconnais la source en moi, car je suis la source. Venir boire à ma parole, c’est boire à l’eau de vie. Mais pourquoi mettre en avant un nom ou un visage, pourquoi mettre sur un trône celui qui préfère être un serviteur. Jésus ne l’a-t-il pas été ? La source jaillissait de lui naturellement, elle était ce pain de vie… la nourriture essentiel de l’âme. Ainsi est la symbolique de la multiplication des pains de notre frère joseph (jésus)
Le pain de vie, l’amour qui ce multiplie, qui ce partage, cette nourriture essentielle de l’âme. Ce pain partager entre tous, symbole de la communion des âmes avec la source première... L’être Unique « le Krist »


Celui qui porte l'eau est aussi divin que l'eau qu'il donne

Oui peut-être, mais moi je ne me vois pas divin, je me vois simplement amoureux de la source dont je suis porteur

(Hugues) Tu dis attendre quelque chose pour pouvoir te révéler

Me révéler ? Mais réveillez en vous la source. Pourquoi attendre que l’un de vos frères vous révèle ce que vous portez déjà en vous depuis la création du monde.
Pourquoi rechercher une bougie pour éclairer votre route, alors qu’en vous ce trouve déjà le soleil. Pourquoi attendre de vos frères et sœurs des étoiles, ce que vous possédez depuis la création du monde. Ces frères et ces sœurs qui ce manifeste parfois, attendent simplement de vous la volonté de grandir et de reconnaître enfin que vous n’êtes plus seul dans l’Univers.... Que vous n’avez jamais été seul

(Hugues) Tu sais aussi que dans nos sociétés occidentales l'image prédomine, les gens recherchent des idoles pour les faire rêver et accordent peu de crédit aux dires d'illustres inconnus tant que ceux ci ne sont pas admis dans le cota des "vedettes" et "stars" en tout genre

Alors pour ceux là, il est mieux pour eux d’oublier cet inconnu, et de fleurir par eux-mêmes. Car même un nom illustre sur un visage ne changera pas la direction de leurs regards, bien au contraire, ils demanderont toujours plus pour satisfaire leurs Ego. Regarde en Inde, certain d’entre eux ne recherche t’ils pas encore un nouvel Avatar, un être à idolâtrer, ne l’on t’il pas trouvé ? Ne les a t’ils pas rendus aveugles ?  

(Hugues) Dis moi, qui parlait lorsque tu m'as répondu? Tu vas me dire sûrement que peut importe et de fait cela n'a pas une grande importance. Cependant, il m'a semblé que le ton employé n'était pas le même, tu me parlais d'une vis il y a quelques millénaires, peux tu être plus précis ou là encore est ce que cela revêt un caractère anecdotique?

Ma sépulture se trouve proche de la vallée blanche en Turquie. Il n’y a pas de divinité ni de disciple à vénérer ou à glorifier, mais simplement un amour à partager entre frères et sœurs. Un Amour des uns des autres. Il n’y à plus de maître ni de disciple, Car à ses deux époques mon âme étais en chemin, comme elle l’est encore aujourd’hui. Ne me demande pas de t’apporter des preuves, car elles ne pourraient te satisfaire. Je préfères que tu doutes de moi et que tu oublies, plutôt que de rejeter les messages que nous avons partagés ensemble. Je préfères que tu m’oublies et que tu continues ta route seule, plutôt que de te focaliser sur ce que je viens de te dévoiler... Cela importe peut, car ce genre de témoignage éloigne les âmes plus qu’il ne les rapprochent.

 



(Hugues) Cela revêt un caractère anecdotique?

Non, aucune vie n’est anecdotique, toute vie est enrichissante pour une âme qui s’incarne

(Hugues) Je te pose donc cette question maintenant: comment peut on changer cela? Existe il un moyen rapide (car l'urgence arrive) de réveiller ces foules endormies qui de surcroît ne veulent pas se réveiller de peur de sortir de l'illusion de leur confortable vie matérielle. Ma préoccupation peut te surprendre mais je me heurte régulièrement à cette barrière de la peur de changer, de la peur d'oser, de la peur de reconnaître nos erreurs de croyances. L'Humanité est elle condamnée à un douloureux éveil ou est il encore possible de rallumer les étincelles divines? Qu'en penses tu?

La prise de conscience n’est pas d’imposée par la force, mais plutôt de semer par notre façon d’être. C’est de croire en soi ; à l’étincelle de vie qui sommeille en nous, à cette AMOUR, cette source, ce pain de vie, à cette résurrection de notre âme merveilleuse qui ne demande qu’à s’exprimer. Notre père et notre mère ne nous demandent pas de nous débarrasser de nos acquis, de rejeter nos idéaux pour en reprendre d’autre. Ils désirent avant toutes chose l’acceptation de ce que nous sommes, de percevoir en nous la beauté de notre âme. De voir en elle l’espoir que notre cœur réclame. Il ne faut pas chercher à changer nos frères et nos sœurs au nom d’une idéologie, il faut changer sois même par la compréhension et le respect de l’autre. Et un temps viendras ou toute âme résonnera la même mélodie. La mélodie d’un Amour retrouvé; la mélodie d’une ère nouvelle

(Hugues) Tu me parles de nos frères et soeurs des étoiles, je sais qu'ils nous observent et veillent sur nous mais parfois je me demande s'ils ne devraient pas se manifester, je ne parle pas de communication régulière mais au moins de signes tangibles de leur existence. J'ai dans l'idée qu'une rencontre du troisième type (pour reprendre le titre de ce film) aurait une action bénéfique sur les mentalités par trop individualistes. Qu'en penses tu? As tu eu de ton côté des contacts avec ces êtres?

Ils le ferons crois moi, cela ne fait aucun doute, il faut avoir confiance et leurs laisser le temps, car ce qui doit arriver ne peut être changé.

(Hugues) Il est clair que tu vies quelque chose de merveilleux qui doit te combler d'une joie indescriptible par nos mots bien imparfaits.

Quelque chose de merveilleux, oui bien sur, mais j’éprouve aussi une grande tristesse pour mes frères et mes sœurs que je vois dans la peine et la souffrance. Comment être pleinement comblé quand une partie de soi est déchiré, comment être pleinement heureux quand une partie de soi est perdu, comment être pleinement en harmonie quand une partie de soi est malade. Non, on ne peut être merveilleusement comblé quand tant de larmes coulent encore.

(Hugues) Cependant, comment abordes tu ton quotidien car je suis persuadé que tu ne dois pas rencontrer des gens aussi épanoui que toi sur ta route chaque jour.

J’aimerai te poser une question à mon tour ; que représente pour toi des êtres comme Siddhârta, jésus, Krishna. Ont t’ils été à tes yeux bien différent de toi ?
Il faut que tu comprennes qu’ils ont connues les mêmes doutes, les mêmes interrogations, mais aussi les mêmes faiblesses. Il faut cesser de les percevoir comme des êtres inaccessibles hors du commun. Vous êtes tous des « Krist », des « bouddha », des « Shiva » en devenir, car il n’y a aucune différence entre ces être de paix. Il ne faut pas les considérer comme des êtres divins, mais plutôt comme des lanternes pour vous éclairer dans vos moments les plus obscurs.
 « Aussi je peux être la planète la plus éloigné du soleil, comme je peux être le cœur même du soleil ; je peux me rendre accessible au moins épanouis de mes frères, comme au plus accomplie »
perçois tu toute la portée de cette phrase

 



(Hugues) J'avoue que c'est là que je suis un peu perplexe car mes convictions demeurent intactes mais parfois certains comportements inconscients caractéristiques de notre société me peinent énormément. J'éprouve une certaine empathie vis-à-vis des gens que je croise ou sur lesquels je fixe mon attention et certains ressentis me laissent une vague impression de rage intérieure.

Nous partageons la même peine, le même désarroi devant tant d’incompréhension, mais nous devons porter notre regard bien au-delà de ce que nous pouvons percevoir comme étant loin de nos certitudes et de nos idéaux. Nous devons nourrir en nous l’acceptation de l’autre, de voir en lui une partie de nous qui ce cherche, et que cette âme soeur doit affronté tous les vents contraire. Elle doit traverser tous les tourments de la vie, dans l’énergie la plus dense, la plus obscure de son être. Elle est cette pierre à l’état brute qui met tout en œuvre pour devenir un diamant étincelant aussi pur et clair que le cristal de roche. C’est de cette façon qu’une âme est appelé à devenir un être Suprême… la vie accomplie dans sa perfection.

(Hugues) La colère gronde en moi et parfois je n'ai pas la sagesse nécessaire pour changer cette énergie en ondes positives

La colère peut être juste, et elle est parfois nécessaire dans certaine situation. Ce qui serait préjudiciable pour toi, c’est que cette colère ce transforme en haine. Ta colère peut être juste tant qu’elle ne porte pas de jugement inconsidéré. Elle s’exprime à travers moi aussi, il ne faut sans inquiéter, elle reste une forme d’expression indispensable, mais il faut apprendre à la canaliser pour éviter tout débordement… Elle a son Utilité, mais au lieu de laisser pénétrer cette énergie négative, pourquoi ne pas simplement lui insufflé l’amour que tu porte en toi, et en purifier l’air qui t’entoure. Cette amour à pour nom « pardon et tolérance »
Elle est cette énergie purificatrice… elle est cet antidote indispensable à la violence que tu as tant de mal à canaliser.

(Hugues) Je ne supporte pas les simagrées de nos dirigeants. Je ne peux pourtant pas croire qu'ils ne soient pas conscients de tout cela, je ne peux pas croire qu'ils soient ignorants de la réalité ultime, alors dans quel but agir comme ils le font??? Comme tu vois, je me perds en conjectures encore mais parfois mon coeur explose de colère que je ne peux calmer

Regarde Jean le baptiste, n’était t’il pas représenté comme un homme révolté et plein de fouge. N’était il pas en colère envers l’aveuglement et l’ignorance de ses frères et de ses soeurs. Il était ce volcan en éruption, mais il en était aussi le cœur. Ne vois tu pas une étrange ressemblance avec toi. Ta colère monte telle la lave d’un volcan, mais ton cœur n’est il pas en vérité source d’Amour. Tu dois faire confiance à cette source qui prend vie en toi, car elle te permettra de comprendre ce que tes yeux et tes oreilles on tant de mal à accepter.

 



(Hugues) Est il possible que la colère soit partie de mon chemin vers la divinité? J'ai du mal à l'accepter ainsi, mais lorsque je sonde au plus profond de moi, c'est davantage de colère que de sérénité qui me vient.

Contrôle ta colère avant quelle ne te contrôle, apaise ce volcan avant que sa lave ne te détruise. Fait de cette colère une eau de vie qui ce déverse sur la terre, que cette eau de vie soit Amour, compassion, pardon et tolérance, et tu verras alors ton volcan s’apaiser puis s’endormir, pour laisser place à cette autre force de la nature. L’eau est régénératrice de toutes vies, elle peut donner naissances dans les terres les plus arides.

(Hugues) Quant à nos frères et soeurs d'outre espace, je prie souvent pour leur demander de l'aide, pour m'emmener apprendre la sagesse là bas car ici bas je ne trouve que colère et peur...

Pourquoi veux tu apprendre parmi tes frères des étoiles ce qui est à ta porté dans cette vie parmi les hommes. Quel étrange raisonnement ? La sagesse que tu portes en toi, pourquoi ne pas la faire résonner maintenant sur cette terre, pourquoi ne pas la faire ressortir. Ne t’ais tu jamais posé la question à savoir que ton âme n’appartenait peut-être pas à ce monde. Et si c’était le cas, pourquoi serais tu la aujourd’hui parmi tes frères humain ?

(Hugues) Il est vrai que cet homme aussi était un révolté et que son amour était brûlant, n'a t il pas su le canaliser ou bien était ce sa voie?

C’était ça façon à lui de secouer les foules, « il était débordant d’AMOUR »


(Hugues) Je sais, tu me l'as déjà répété, je ne dois pas m'accrocher ainsi à la personne mais à son message, mais vois tu mon ami (puis je oser ce terme?) je ne peux dissocier ton message et qui tu es car les deux sont liés en cet instant précis, ici et maintenant. ... et rien n'est le fait du hasard.

Hugues, ce n’est pas moi et mon message qu’il faut dissocier, mais moi et ce corps par lequel je te parle en cet instant. Quand je dis dissocier, je ne veux pas dire séparer, mais percevoir en ce corps un homme avec ses facultés propres, ses émotions comme ses joies et ses peines, ses faiblesses et ses qualités, mais aussi ses doutes et toutes les limitations de sa nature humaine. Ton frère par lequel mon âme s’exprime aujourd’hui, a connue ses moments de doutes, ses moments de faiblesse, mais a ouvert un jour les pétales de son cœur, telle une fleur, il a ressenti le besoin de la chaleur de son Père et l’eau de vie de sa Mère
il m’a invité « En lui » en comprends tu le sens. Ce corps de chair que j’incarne aujourd’hui, c’est offert à MOI.

 

Page suivante

 

Revenir à l'accueil