Page : 1 2 3 4

 

 

 

 

 

« Il n'y à pas d'élu, il n'y a que des Âmes qui s'éveillent à la partie Kristique de leurs êtres. L’homme est cette pierre tombée du ciel, qui met tout en œuvre pour devenir ce joyau éternel aussi pur et clair que le cristal de roche « Krist-All » Pur Esprit Alléluia ! … C’est la transcendance de la pierre philosophale de l'être par l'Amour. Bouddha est le chemin qui mène à l’éveil… Krist est le chemin qui mène à l’ Éternel. L’un et l’autre son indissociable. Avant de recevoir le Krist, il faut d’abord atteindre le bouddha… l’état de sagesse »

 

Fend un morceau de bois, je suis là (Bouddha)

Soulève la pierre, et tu me trouveras (Krist)

 

Le saint Graal est le chemin qui mène à la vie éternelle
Au corps unifier du je SUIS
Le sceau de l'Alliance
Seul l'épée des justes peut le retirer de la pierre où il est caché
Et seul un Roi peut le porter
Un Roi dont la couronne d'épine est le symbole de la souffrance
Le Saint des Saints
Le Roi des Rois
Le Roi marqué des cinq plaies de la Jérusalem terrestre
 

 


 

J’ai reçus ceci aujourd’hui : «  Excuse de te déranger ! Est ce qu’une entité peu prendre l'énergie de la personne qu'elle accompagne ? »

Tout est énergie… Quand Krist-All est à mes cotés, il m’apporte beaucoup d’énergie car cette une entité qui vient des hautes sphères « des hautes vibrations, car Il est pur Esprit ». Quand l’entité de Liliana est venue me voir pour me demander de l’aide, cela ma demandé beaucoup d’énergie car c’était une âme en souffrance. Comprends-tu la différence. Dans le monde physique c’est un peu la même chose. Certaine personnes t’apporteront de l’énergie, et inversement pour d’autres. Tout dépends de « l’état d’âme » de l’entité ou de la personne qui ce trouve à tes cotés. Il faut avoir une grande sensibilité pour en ressentir les effets ; ce qui est mon cas. La méditation ou la prière aide à ce ressourcer car on va puiser dans la source intime de notre être. C’est une relation avec Dieu, ou si tu préfères avec la source qui a permis notre création « l’Amour » le souffle divin. Appelé aussi « Saint Esprit » Oui, le Saint Esprit est un souffle. IL faut que tu saches que la personne ou l’entité qui ce trouve à tes cotés n’est pas responsable de ce qu’elle t’offre ou de ce qu’elle te prend en énergie. C’est son « état d’Être »

Domi

 


 

Notre relation avec Dieu

 

Il y a plusieurs possibilités d’entrevoir notre relation avec Dieu, mais il n’y a qu’une seule et unique vérité « l’Amour qu’on Lui porte et l'amour que l’on porte à son prochain »

 

Il n’y a pas d’humanité sans Amour, comme il n’y a pas d’Amour sans humanité, c’est le cœur même de la loi « son fondement ». Il y a parfois plus d’humanité dans le regard d’un animal, que dans celui d’un homme.

l'Humilité et la Simplicité, le Pardon et la Tolérance, l'Amour et la compassion, nous apportent la Sagesse... Ce sont les sept vertus de l’Éternel ( Krist-All)

 


 

 

 

La vie de la matière existe bien au-delà de notre monde, comme la vie de l’esprit existe bien au-delà de notre monde. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit. Si l’Esprit n’était point venu dans le monde, nous ne serions que des êtres inanimés, privées de toute intelligence. L’intelligence n’appartient pas à l’homme, elle lui a été offerte « C’est un don de Dieu » Pour reprendre un passage de Hiérocles, je dirai ceci « l’homme est apparenté aux dieux par la partie supérieur de son âme, aux animaux, au plantes, et aux êtres inanimés par son corps » Seul l’égo peut croire qu’il est l’artisan de ses œuvres ! Et qu’il a autorité dans le monde. Et pourtant, Il n’est pas le Maitre incontesté de l’Univers… l’homme à reçus la loi d’intelligence, mais aussi la loi de discernement. Cela ne lui permet pas pour autant de se prendre pour Dieu. Et ce don de Dieu ! L’homme en serait-il le seul bénéficiaire ?

 


La clé de la science

 

« Il n’y a aucun culte, aucune religions qui n’appartiennent à Dieu… Le culte appartient à l’homme... Moi, je n’ai que l’amour à offrir (Krist-All)

« Les religions sont nées de l’incompréhension d’une science non dévoilée » (Krist-All 02 Juin 2014)

C’était sur le rempart ce 03 Juin 2014, pendant que je balayai (vers 8h30)

J'ai reçus ceci :

Malheur à vous docteurs de la loi, car vous avez enlevé la clé de la science !

Malheur à vous, sépulcres blanchi, car vous trahissez le cœur même de la loi !

Malheur à vous, hypocrites que vous êtes, car vous avez fermé les portes du royaume des cieux, que vous ne rentrez pas vous-même, et que vous ne laissez pas entrer ceux qui le voudrait !

« La clé de la science, c’est le cœur de la loi… c'est une ligne de conduite »

 La loi de Dieu est vivante, elle ne peut rester lettre morte !

Oui, elle est vivante ! c'est le cœur de la loi, la clé de la science.

Krist-All

Voici le cœur l’église

Mon Père sonde les reins et les cœurs, c'est à dire « le labeur et la dévotion » Il faut mettre son cœur à l’ouvrage : « Tu aimeras le seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toutes tes forces ! Et tu aimeras ton prochain comme toi-même »

 


 

 

« Jésus, le Nazir de Dieu »

(Krist-All)

Nasir (consacré) était un titre qu’on donnait au premiers née offert à Dieu (Internet)

 


 

 

 

Lettre à l'église d’Éphèse (appoc de jean)

 

passage de la lettre à l'église d’Éphèse « Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour. Souviens-toi donc, d'où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes »

Je porte le sceau des premiers Chrétiens
Le sceau de la première et de la deuxième alliance
Je respecte une loi vivante non gravé dans la pierre
Car la loi de mon Père ne peut rester pierre morte
 

(Krist-All)

 


 

 

Si nous arrivons à concevoir notre corps au-delà d'une simple enveloppe physique, notre relation intime avec notre partenaire prendra sa véritable valeur. Tout d'abord cette relation doit être un don de soi, s'offrir à l'autre, s'offrir à l'être aimé, un désire sincère et profond. Le don de soi est une offrande de notre intimité que nous désirons partager. Et ce partage exprime beaucoup plus qu'une simple relation charnelle. La vie organique est sacrée au même titre que l’Esprit qui l'incarne. Nous ne devons pas oublier que ces deux formes de vie sont lié l'une à l'autre. La vie organique exprime son Amour à travers son corps, influencé par le désir. Nous ne devons pas avoir honte du désir, car il est une forme d'expression. Je ne parle pas ici de la pulsion, qui est une forme extrême du désire, et qui peut provoquer un déséquilibre parfois lourd de conséquence. Une véritable relation, est une relation partagée et désirée par les deux partenaires. Il est d'ailleurs possible de partager cette Amour par de simples caresses, car ce n'est pas l'acte de procréation qui est le plus important, mais ce désire de fusion, et de ne faire qu'Un. Quand nous réalisons cette Unité ; ce n'est pas simplement deux corps qui s'unissent, mais aussi deux Âmes. Tout est rencontre, union, fusion, création, fécondité, et vie; aussi bien pour la création de l’Univers (c'est l'harmonie céleste, une symphonie parfaite pour des noces cosmiques) que pour l'apparition de la vie dans son ensemble. L’Amour en est l’essence suprême « c’est le souffle divin »

 


 

 

 

Je vais vous raconter un voyage sous forme de ce que j’appelle un voyage de la conscience. Peut-être apparenté au rêve lucide. Qui est bien différent de la sortie hors du corps « décorporation totale » dans le sens ou mon corps physique est comme un vêtement que je viens de quitter. Pour ce qui est du voyage de la conscience, ou alors de la décorporation accompagné, je suis simplement témoin de mon  âme en déplacement (généralement accompagné d’un ou deux frères de grande taille). Dans ces deux cas, je suis toujours conscient d’être hors de mon corps physique, mais j'en ai pas le contrôle, et je n’ai pas souvenir de ma décorporation. Je me retrouve directement à un endroit voulu, ou en chemin. Je me laisse simplement guidé, en sachant que mon corps physique est allongé quelque part.

Lors de ce voyage, j’avance à travers une végétation importante, et arrivé à un endroit précis, un moine tibétain me fait signe d’avancer dans une direction de son choix. Je continue ma route, puis je rencontre un autre moine qui me montre un bâtiment en plein cœur de la forêt. Je monte quelque marche, avant de pénétrer à l’intérieur. Un autre moine que je ressens plus important, me souri et me guide vers des ouvertures sur la paroi du bâtiment. Il ne me parle pas, mais je suis conscient qu’il désire me montrer quelque chose d’important.
Apparaît face à moi, une végétation immense que je surplombe comme si je me trouvais en haut d’une colline. Je suis convaincue que je me trouve à l’intérieur de la terre, car il n’y à pas de ciel, et cette contré est immense. Au bout de quelque instant, je me retrouve dans mon corps physique. Je suis convaincu d’y être retourné plusieurs fois par la suite, car j’en gardes des vagues souvenirs ou je survole cette végétation, pour me rendre vers un bâtiment qui ce trouve caché dans la végétation, et ou un moine me délivre son enseignement.
Je n’aime pas trop parler d’enseignement, mais je ne trouve pas d’autre mots qui soit plus fidèle à ce que j’ai ressenti… Ce monde intérieur existe vraiment, mais on ne ma pas permis d’en connaître l’accès, ni le nom (ce n’est peut-être qu’une région, ou un endroit isolé du Tibet)

Domi 

 


 

 

Dans la nuit du deuxième jour (Juin 2010)


Écoute Israël, ce que l’Éternel a à te dire !
La France est devenue ma terre d’accueil
Elle est devenue ma terre d’exil
Écoute Israël, ce que l’Amen a à te dire !
Tu as crucifié ton propre ROI
Tu l’as fait entrer dans le temple
Tu lui as porté outrage
Tu l’as frappé de verges
Tu lui as mis une couronne d’épines sur la tête
Tu l’as traîné dans la boue
Tu l’as monté sur le bûcher
Tu l’as saigné comme un agneau
Et tu l’as laissé mourir sur la table des sacrifices

« Quand cesseras-tu tes abominies ! »


reçus juste après

 

 

Jésus a dévoilé dans l’eau du Jourdain,  la plénitude du royaume des cieux. Celui qui avait été engendré avant toute chose, fut engendré de nouveau ; celui qui avait déjà été oint, fut oint de nouveau ; celui qui avait été racheté, racheta à son tour (Phil)… « Moi, fils de Dieu, j’ai pêché dans ma chair ; et mon Père ma pardonné, comme je vous ai pardonné » (reçus en Juin 2010; juste après l'intervention du Père " écoute Israël ")

 


 


 

« Les Hébreux étaient des nomades égyptiens »

(Krist-All 2010)


 

 

 

Quand je fus réveillé la nuit du 1 Juin 2010 (comme un homme que l’on sort de son sommeil, disait Abraham) je n’avais pas une très grande connaissance en égyptologie, et j’étais loin de me douter de la révélation qui allait en ressortir. Par contre, j’avais une confiance sans faille à cette puissance qui intervenait à travers moi. Je pouvais différencier Krist-All et l’Être suprême qui ce manifestait dans des occasions particulières ; comme la nuit du « Accepte-le »

Je sais que cela peut paraître hors du commun, ou proche du délire mystique ; mais c’est pourtant la vérité. Je sais aussi que je ne suis pas à l’abri d’une mauvaise compréhension ou simplement d’une erreur d’interprétation. A chaque fois que je fus réveillé en pleine nuit, les messages étaient toujours très clairs et limpides. Mais aussi le jour du marché, et tous ce que j’ai reçus dans les murs de la ville fortifié. Aussi, pour revenir à l’hymne d'Aton, je ne peux que me souvenir de ce message du 1 juin 2010 « tu leurs diras… J’ai airé dans la nature quand j’ai été Amon, j’ai airé dans les étoiles quand j’ai été Aton » J’ai reçus un autre message au matin, non cité ici; en considérant qu’il devait ce rajouter au premier. Je fus très étonné du mot « airé », alors j’ai fais une recherche sur internet. Je ressentais avec insistance, que je ne devais pas en changé l’orthographe. C’est en découvrant ce que ce mot voulait dire, que le message à pris tout son sens. « Faire son nid »

 

« Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler » (Mat.11:27)

Si je me réfère à cette parole de l’évangile ; Alors OUI, je peux dire que je connais le Père… Même si je ne connais pas les limites de sa toute puissance. Mais, si tout ce qui « EST » vient de LUI… alors Oui « il est DIEU »

Domi

 


 

 

Ceux qui disent que le Seigneur est mort d’abord puis qu’il est ressuscité sont dans l’erreur, car il est ressuscité d’abord, puis il est mort.( Philippe.21)

Ceci est une grande vérité, il faut ressuscité avant de quitter le monde.

 

 Dominique, tu viens de mourir !
 

C’était le lundi 7 juin 2010, je commençais mon travail pour la première fois à l’intérieur de la vielle ville de saint Malo… j’avais fait une demande un mois plus tôt. (06h30 env.) Je commençai par la rue de l’orme. une vielle rue pavé qui monte vers le centre… j’ai commencé à balayé, et sa voix est intervenue et ma dit « regarde le sol » il y avait une plaque d’égout marqué ‘Semper Fidelis’ chose que je n’avais jamais remarqué auparavant, qui veux dire ‘toujours fidèle’ et il à continuer en disant « suis ses plaques » alors j’ai commencé à monté la petite rue tout en balayant, et arrivé environs à la moitié il à dit « Dominique, tu viens de mourir » alors j’ai continué à monter en suivant les plaques d’égouts qui étaient marqués de l’inscription… et j’ai entendue sa voix pour la dernière fois « maintenant laisse ton balai et ta pelle et suis le chemin. Passe par la petite porte et ressort par la grande » Alors j’ai continuer à marché et j’ai suivi les signes… arriver à la rue transversale de la vielle boucherie, j’ai continué à monter, et arrivé au porche j'ai aperçus ‘passage de la grande hermine’ alors je me suis souvenu (passe par la petite porte) je suis revenu sur mes pas et j’ai tourné sur ma gauche au porche de l'émerillon, je suis revenue sur mes pas , et de l'autre coté de la grande hermine il y avait le ‘passage de la petite hermine... J’ai passé le porche et je suis revenue en passant par la rue broussais et le passage de la grande hermine, et je suis redescendu ne sachant ou allez... (voir croquis)

 

 

Une fois passé la grande hermine, je ne savais plus ou aller, et aucune nouvelle de Krist-All. Alors j’ai airé pendant un instant dans les rues à coté de la rue de la vielle boucherie. Et soudain j’ai vue une luminosité étrange… C’était le soleil, mais il était différent (il était comme une étoile scintillante, on aurai dit un passage, comme un vortex ; c’était très étrange) la lumière qui ce dégageait était d’un jaune apaisant et réconfortant « Je pouvais le regarder sans baisser les yeux et sans être ébloui » et cela à n’importe quelle heure de la journée ( je pouvais même communier avec le soleil, le sentir me toucher (Akhenaton en a fait graver une représentation très fidèle)

Pour en revenir au matin, j’ai voulu allez vers la lumière, et je suis sortie de la vielle ville… mais cette lumière était inaccessible. J’ai airé en dehors de la vielle ville, avant de revenir à l’intérieur et finir ma matinée de travail (même si je n’ai pas fait grand-chose ce matin là) les jours suivant, Krist-All s’est manifesté à nouveau, et a continué mon enseignement.

Pour ce qui c’est passé ce matin là, Krist-All m’a expliqué que j’avais vécue une renaissance (une sorte de résurrection) « Dominique est mort, mais il vient de renaître »

Au bout de dix jours, j’ai senti une très forte énergie quitté mon corps (Krist-All ?) et ma vision du soleil est redevenue normale.

Akhenaton : ce qu'il m'a dit : « le Sphinx c'est Moi ; Amen Hotep, le fils du soleil »

 

 

On peut voir les bras du soleil qui ce dirige vers Akhenaton

J’ai trouvé sa plusieurs mois plus tard sur un forum « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas’ (Luc 13.22.30) »

(Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'esprit .. jean) 

 


 

Si par exemple je dis « c’est un nouveau sang qui coule dans nos veines » c’est une appartenance à une ligné qui va bien au-delà de ce monde. Recevoir le saint Graal, c’est recevoir le Krist en soi… c’est une union, un mariage « l’acceptation des noces de l’agneau » C’est devenir un Krist-All à l’état PUR. Ceci est accessible à tous, sans exceptions; sans condition de races ou de religions. Il n'y a pas d'élus, il n'y a que des Âmes qui s'éveillent à la partie Kristique de leurs êtres.

 


 

 

Le soleil est un gaz incandescent

(Krist-All)

 


 

Et Dieu fait homme « le trois fois manifesté » n’es-ce pas un acte d’une grande bonté.

Domi

 


 

 

La mémoire du temps

J’appelle cela « pénétrer dans la conscience de l’Univers », on ne peut changer le passé, ce qui est écrit dans la mémoire de l’Univers. Mais, il nous est possible de voyager dans le temps et l’espace… appelé « Espace/temps » à travers sa distorsion. Si nous avions cette possibilité de pouvoir changer une partie de notre passé. On ne ferait qu’écrire une nouvelle page de l’histoire à un moment figé de celle-ci. Ce serait le commencement d’une autre réalité « une réalité parallèle » comme me l’a dit Krist-All « Seul le moment présent est en mouvement » On ne peut pas changé ce qui a été, on peut simplement écrire une nouvelle page de notre vie… Prendre un nouveau chemin.

Domi

 


 

Ce qu'Il ma dit en arrivant devant les portes

(Juin 2010)
 

 

Au centre tu as le ROI, à sa droite tu as le chevalier fidèle, et à sa gauche le simple (François des oiseaux)

Passer la grande porte, c’est se considérer comme un Roi
Passer la porte du chevalier fidèle, c’est se considérer comme le fils du Roi
Passer la petite porte, c’est se considérer comme un saint

Aussi, il est préférable de baisser la tête, et d’honorer le Père, le fils et le simple
Car le véritable Saint; Est un homme simple qui vie de la sollicitude.

Au nom du Père, du fils, et du Saint Esprit…. Amen

Tu honoreras ton Père, mais tu ne prendras jamais sa place


(Krist-All)

 


 

Vivre l'instant présent

 

 

« Vivre l’instant présent, nous donnes la possibilité de mettre un terme à nos erreurs passées, et de nous construire un pont pour l’avenir... Pourquoi un pont ! Pour passer à autre chose. Tant que nous n’avons pas fait un trait sur notre passé, nous ne pouvons aller sereinement vers l’avenir »

Seul le présent est en mouvement

 


 

Être chaste dans ton cœur

 

Mais comment être pur après avoir péchés ?

« Être chaste dans ton cœur »… c’est d’abord savoir dire « Père, je ne suis pas digne d’être appelé ton fils, car j’ai pêché devant toi et devant les hommes » OUI, la rémission des pêchés vient de la repentance… « Mon fils était mort, mais il est revenue à la vie,  il était perdu, mais il est retrouvé »

« L’esprit est fort, mais le corps est faible » Aussi, la pureté du cœur est un long chemin d’un travail sur soi… si je te dis « L’humilité et la simplicité, le pardon et la tolérance, l’amour et la compassion, nous apportent la sagesse » la connaissance de SOI… Alors voilà sept qualités qui viennent du cœur… Quand elles sont acquises ; quand elles font parties intégrantes de toi, et que chaque jour, elles s’expriment à travers toi dans une parfaite harmonie. Et bien ce sont sept lampes qui restent allumée en permanence.

   

Voilà ce que c’est que d’être chaste dans son cœur.

 


 

Dans le saint des saints

 

 

 

« Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme la porte et prie ton Père qui est présent dans le secret, et le Père qui voit dans le secret te récompensera. » 

La méditation est avant tout une mise en condition, « un état d’être »… c'est-à-dire « être dans la meilleur disposition pour une relation avec le divin » pour cela, il suffit de choisir un endroit ou on ce sent bien. Certaine personnes choisirons de s’asseoir au pied d’un arbre à l’abri des regards « comme Siddhârta », une autre la solitude d’une chambre, ou une pièce prévue à cet effet… cela dépend de notre environnement. Au tout début de mon parcourt, j’ai fait quelque séances de méditation avec un professeur de Yoga pendant quelque années, avant de partir seul dans la nature et surtout dans ma chambre le soir ou dans la journée, assis sur mon lit. Mon épouse pouvait parfois dormir à mes cotés (je dirai même souvent) j’ai très vite compris que c’était le meilleur endroit pour une relation intime avec Dieu. La position du corps n’est que secondaire. Une personne handicapée doit être en mesure de pouvoir méditer et ce mettre en condition favorable avec le divin (aussi, son fauteuil roulant sera très bien) pas besoin de se mettre en position du lotus. Une fois bien installé, il faut ce concentré au niveau du cœur « la voie du milieu » (entre ciel et terre) c’est en quelque sorte un voyage à l’intérieur de soi « une rencontre vers Soi ». Une fois que l’on se sent suffisamment près (dans la solitude de Soi) on peut commencer une relation avec le divin « ce qu’on appelle la prière » ou bien rester dans un état de Samadhi... au-delà de toute identification.

Personnellement, je préfère la relation avec le divin « Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme la porte et prie ton Père qui est présent dans le secret, et le Père qui voit dans le secret te récompensera. » Il n’y a pas de plus grande vérité que celle-ci.

Dominique

 


 

La pierre philosophale de l'être

« Je suis le commencement et la fin, l’alpha et l’oméga »

(Krist-All)

 

 

« Il faut commencer pierre brute, avant de devenir un diamant étincelant aussi pur et clair comme le Krist-All de roche » (Krist-All)

« Il est difficile à une pierre de voir le soleil, comme il est difficile au soleil d’aimer une pierre… aussi, c’est sur cette pierre que j'ai choisi de bâtir mon église… Mon temple familial »
(Krist-All)

 


 

ΧΡΙΣΤΟΣ ΑΝΕΣΤΗ (Kristos Anesti)

Les six anges de la félicité


Quand les six Anges font face à l’autel sacré de ton cœur, au cœur de l’église, le cœur sacré du Krist, la voie du milieu du Bouddha « le hanahata »... Le premier et le septième, avance en premier vers l’autel de gauche à droite ; puis ensuite viennent le deuxième et le sixième de gauche à droite ; et enfin le troisième et le cinquième de gauche à droite. Puis ensemble ils fusionnent et ne font plus qu’UN avec le cœur du futur éveillé « le Bouddha »… C’est la rencontre, la fusion, le mariage « les noces sacrées de l’agneau » sous le voile du tabernacle. Voilà pourquoi Moïse a conçus le chandelier à sept branches selon le plan de l’Eternel. L’arbre de Siddhârta est l’arbre du chandelier de Moïse « La rencontre avec Dieu ». La porte qui mène a l’illumination est la voie du milieu ‘le hanahata’ « le cœur sacré du Krist » Cela indique une direction en SOI. Le corps est le temple de l’âme, le cœur en est l’autel sacré.

Le réveil est le commencement d’une rencontre vers Soi … aussi tu n’auras nul besoin d’initié ou de Maître pour t’accompagné. Car le chemin qui mène au Père, est un long voyage à travers le désert, ou les chutes sont nombreuses. Il te faudra simplement un bâton taillé d’humilité et de simplicité, d’un pagne brodé de tolérance et de pardon, et d’un peu d’eau et de pain pétrie dans l’Amour et la compassion… alors, quand viendra le jour du rendez vous, ou les six anges feront face à l’autel sacré de ton cœur… tu recevras le joyaux éternel

 

 

Ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise (apoc)

..............

« Dis lui simplement ceci : Docteur, mon épouse ne me croit pas quand je lui montre la science et la conscience » (mes pieds comme brûlé et un dessin particulier dessiné de la main même de celui qui me parle)

« Montre tes pieds à ton épouse » me disais t’il « un jour elle sera que c’est toi, un feu ardent avec des pieds de braise »

Quelques jours après, la peau de ma plante des pieds partait en lambeau comme si j'avais marcher à même le feu... (encore une fois, il ne s'agit pas de moi, mais du souffle qui s'exprime à travers moi. moi je ne suis qu'un ânon, un enfant qui a besoin d'apprendre et de comprendre. comme cette jeune fille sur la photo de ma page d’accueil qui écoute et qui est admirative devant la lumière)  

Domi

 


 

Décorporation

 

 

voici en image si dessus, une représentation les plus courantes de mes sorties hors du corps telle que je l'ai est vécus.

Je vais essayez de vous faire vivre mes sorties hors de mon corps physique, ce qu’on appelle…. le voyage astral. Cela fait maintenant plusieurs années que je n’ai pas vécue ce genre d’expérience, Aussi, c’est de mon passé que je vais vous parler, en essayant d’être le plus précis possible. Je vais commencez par vous faire vivre ma première impression au tout début. Pour ma part, cela commençait par un bourdonnement d’oreille de plus en plus prononcer très difficile à définir. Ensuite venait un léger malaise et la sensation d’être aspirée par le haut du crâne. (C’est à ce moment précis, que quand j’étais très jeune je me relevai aussitôt, car j’avais peur) Plus tard, quand j’ai laissé cette expérience aller à son terme, j’ai ressentis très nettement l’aspiration, on se retrouve brusquement à flotter au dessus ou à coté de son Corps physique. J’ai commencé très jeunes à avoir les premiers symptômes (huit ou dix ans) je ne sais plus trop. Mais je ne suis jamais sortie complètement. Ça c’est calmé ensuite pendant toute mon adolescence, avant de reprendre pour la première fois à l’âge de 21 ans. J’étais réveillé et assis dans mon lit, j’attendais mon petit déjeuner que ma future épouse préparait dans la cuisine. Je n’ai pas eu le temps de réagir, je me suis retrouvé au dessus de mon corps, proche du plafond. Ma première pensée à été ‘je suis mort’ cela ne faisait aucun doute, et à se moment précis je suis retourné brutalement dans mon corps. Ce fut un choc émotionnel important. Surtout qu’à cette époque, je n’étais pas du tout tournée vers la religion et l’ésotérisme. Bien au contraire. A partir de cet événement, j’ai commencer à me posée des questions… Puis un jour beaucoup plus tard, mon épouse à commander un livre aperçu dans un magasine, et qui s’intitulait < la vie après la vie > du docteur Moody. L’auteur parlait de personnes aux État Unies, qui avaient vécues des expériences similaires, dans des accidents de la route ou dans d’autre circonstance.

Les années passèrent, et cette anecdote restera qu’un souvenir lointain. Pourtant cela ne devait pas en rester la, bien au contraire. Un après midi, alors que je me reposait après une nuit de travaille, l’expérience recommença de nouveau, mais cette fois-ci, je me retrouvai face à mon lit, flottant maladroitement au dessus du sol. Je regardais mon corps inerte étendue sur le lit. La lueur rouge du réveil éclairait mon visage, et je remarquait avec étonnement, que mes yeux était grand ouvert et fixait le plafond. Une euphorie m’envahissait, et je ressentais un bonheur intense. La seule phrase que ma pensée su exprimer fut… < oh mon Dieu >… C’était moi qui étais là, dans un corps étrange, avec une légèreté déconcertante mais très agréable. Mes pensées, mes désires, mes sensations, ma conscience… J’étais moi, bien réel, je ne rêvai pas, je n’étais pas fou. Je contemplait la chambre, c’était grandiose, magnifique, une preuve évidente que la mort n’était plus la mort elle devenait en cet instant… la Vie… pourquoi moi, pourquoi se privilège, j’était un homme comme les autres avec mes qualités mais aussi mes faiblesses. Je n’était pas entre la vie et la mort, et pourtant ma conscience était la comme suspendu à un fil à un mètre du sol. Cela dura plusieurs secondes… (Je dirai un peut moins d’une minute) mais difficile à définir exactement (temps écoulé au réveil… environs 15 minutes) car au début de ma décorporation, je me suis rapproché par le coté du lit pour regarder mon visage qui ce trouvais proche du réveil. Plusieurs seconde inoubliables encore aujourd’hui avant de me retrouver propulsé dans ce corps de chair, qui devenait en cet instant… insatisfaction.... Cela recommença les jours suivant, et ensuite de temps à autre au fil des années, se n’étais jamais moi qui en décidais. Hors de notre corps il n’y à plus d’obstacle, sauf peut être en présence d’une intensité électrique importante (câbles haute tension) Traversé une fenêtre ou un velux était un jeu d’enfant, traversé un mur ou une porte pourras vous faire ressentir une légère résistance mais rien de bien méchant, sauf si votre intention est de pénétrer dans une maison sans y être invitée (j’en est fait l’expérience une fois) c’était comme une barrière électromagnétique qui m’empêchait de franchir la porte. je pouvais entendre mes voisins parler entre eux... Il m’arrivais parfois de sortir par le velux de ma chambre, habituellement je survolais l’escalier qui menais au rez de chaussé pour sortir par une petite fenêtre à coté de l’entée (fermé bien sur) et impossible à franchir physiquement, il y avait des barreaux) A l’extérieur l’hivers, je pouvais ressentir une légère différence de température, mais c’était très agréable (ni chaud ni froid) c'était plus une sensation d'énergie. En ce déplaçant au dessus des maisons et des arbres à une vitesse importante, on peu ressentir l’air nous traversé de toute part mais la aussi avec une sensation très agréable (c’est très difficile à définir dans des termes humain ) à partir de mes premières expériences, ne trouvant personne à qui en parler, j’ai commencé à me penché sur les livres, mais les livres ont leur limite. Alors j’ai commencé à prier Marie, la mère de jésus, puis j’ai rencontré un professeur de yoga qui faisait des séances de méditations collectives. Il m’a aidé à garder les pieds sur terre. Je suis parti ensuite en solitaire dans la nature pour prier et méditer, associés à des séances de méditation collective et groupe de guérison, etc. les sorties ont laissé la place à une méditation journalière et des expériences différentes.

( aujourd'hui, après ce que j'appellerai 'une merveilleuse rencontre' ) je reçois des confidences à travers 'un souffle' qui me viens de l'intérieur

Reçus le Ven 21 Juin 2013 - 21:37 :

L’âme humaine est une âme qui n’a pas encore atteint les régions supérieurs de son KÂ » Il y a la projection de la conscience « voir à travers son KÂ » le souffle nous sort de l’illusion… et il y a la projection de son âme humaine « le double de Soi » la décorporation.

 


 

les serviteurs du Père et du fils

 

« Chaque jour qui passe, les serviteurs du Père et du fils prient pour que s’accomplissent les saintes écritures; mais quand ce jour arrive, ils se détournent de sa face » (Krist-All)

« Le Père a engendré le fils, et le fils a engendré le Père… le Père et le fils ne font qu’UN » (Krist-All)

 


 

Reçus Le 11 décembre 2012 « Tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas ; Et tout ce qui est en bas est comme tout ce qui est en haut… Le corps et l’esprit ne font qu’UN »


La Table d’émeraude (Tabula Smaragdinaen latin) est un des textes les plus célèbres de la littérature alchimique et hermétique. C’est un texte très court, composé d'une douzaine de formules allégoriques et obscures, dont la fameuse correspondance entre le macrocosme et le microcosme :« Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas »… Selon la légende, elle présente l’enseignement d’Hermès Trismégiste, fondateur mythique de l'alchimie, et aurait été retrouvée dans son tombeau, gravée sur une tablette d’émeraude. La plus ancienne version connue se trouve en appendice d’un traité arabe du VIe siècle. Traduite en latin au XIIe siècle,elle fut commentée par de nombreux alchimistes au Moyen Âge et surtout à la Renaissance.

 

J'aime beaucoup cette représentation (le lien entre le ciel et la terre par le souffle divin) ça me rappelle ce que j'ai reçus :

« Je suis le serviteur du premier temple, le serviteur du deuxième temple, et le serviteur du troisième temple ; je suis le serviteur du je SUIS ressuscité le troisième jours.

Je suis le lien qui uni mon Père et ma Mère, le ciel et la terre, le Feu et l’eau, l’Esprit et la Matière, le Masculin et le Féminin. Je suis l’Amour, le souffle de mon Père et l'eau de vie de ma Mère »

Le trois fois grand, ou le trois fois manifesté.

 


 

 

 

Reçus et Posté 01 décembre 2006 à 15:43 sur un forum:

« La science associée à la recherche feront parties des grandes avancées du futur, en particulier dans le domaine de l’électron particule qui connaîtra une avancé monumentale dans les dix prochaines années. Ce qui reste encore aujourd’hui un mystère pour une grande majorité du monde scientifique, deviendra pour demain une probabilitée, pour ce retrouver ensuite face à une découverte sans précédent »

Je dois préciser que je n'étais pas au courant de la construction de l’accélérateur du CERN et que je ne connaissais rien des électrons et des particules (il m'a fallu faire recherche sur Internet pour savoir si "électron particule" existait et découvrir en même temps le projet du CERN en construction.

Nous approchons des dix prochaines années (donc à partir de 2016)

L'accélérateur du CERN mis en fonctionnement le 10 septembre 2008

 


 

l'AMEN ou l'affirmation de Soi

 

Vous voyez le flash de l’appareil photos au centre du cadre. Cela n’a pas été volontaire de ma part, mais résume bien ceci « Que la lumière soit »

La photo du couple que j’ai mise dans mon illustration du cadre, représente une vision que j’ai eu de l’union du masculin/féminin.

message reçus en 2007 :

« Tout est rencontre, union, fusion, création, fécondité, et vie; et cela par une seule et unique énergie… l’Amour !... aussi bien pour la création de l’Univers, que pour la création de la vie dans son ensemble »
(Krist-All)

L’esprit et la matière naissent à partir de la création de l’Univers, nés par le plus beau mariage, la plus belle union « La naissance du UN par l’union du DEUX » Toutes vie est née de l’amour, aussi ce que vous appelez la vie est la résultante de cet amour. L’esprit est né de la conscience et de la connaissance universelle présente dans cette union au même titre que la matière organique est née de ce mariage et de cette fusion. Tout est rencontre, union, fusion, création, fécondité, et vie; et cela par une seule et unique énergie « l’Amour » Que l'on peu percevoir dans le mot ÂME

(A) Amour, (M) Matière (E) Esprit… l’Unité dans la trinité

Aussi l’esprit doit incarner la matière pour en faire évoluer l’âme, et l’homme comme toutes vies organiques sur terre et dans l’Univers porte en lui cette âme appelé à devenir la vie accomplie dans sa plus grande perfection, l’union de la chair et de l’esprit par le don de soi dans l’acte d’amour'… L’homme comme toutes vies organiques sur terre et dans l’Univers, doit s’élever et évoluer au même titre que l’esprit se nourrit de la connaissance universelle déjà présente dans l’Univers qui la vu naître.

L’esprit doit faire l’apprentissage de la vie organique, au mène titre que la matière à besoin de l’esprit pour se sortir de sa création première. Ils sont frère et sœur d’un seul et même corps « l’ÂME » Nous sommes les enfants nés du père et de la mère, de l’esprit et de la matière, du subtil et du dense, du feu et de l’eau, du ciel et de la terre… Nous sommes les enfants nés de l’Amour… « Le Créateur »

« Nous sommes les enfants née de la pensée créatrice de la force de son souffle »

Un esprit qui s’incarne dans un corps de chair ne peut emmagasiner toutes les connaissances nécessaires en une seule et unique incarnation. La naissance d’un esprit né au cœur même de la source qui à permis sa création, doit assimiler et faire la différence entre l’amour et le non amour, il doit pour cela prendre vie dans la matière pour en comprendre les principes fondamentaux, et c’est en découvrant toute la souffrance et les limitations de celle-ci que l’âme l’aidera à réaliser son être unique. L’union du deux pour la création du UN. « JE SUIS UN, DONC JE SUIS »

L’esprit et la matière organique ne sont qu’une seule et unique énergie, vous êtes que cela en vérité, mais l’une des deux est née dans sa forme la plus primaire, dans sa forme la plus obscure, née du néant. Le néant n’est pas le vide absolu, il est le ‘commencement.

Devenez ce corps de gloire dans l’humilité et la simplicité, qu’une main soit tendue vers l’esprit et la connaissance et l’autre vers la matière et la souffrance, soyez ce lien qui unit ces deux formes de vie comme le Christ -jésus au centre de la croix, comme le bouddha- Gautama au pied de son arbre, pour que naisse en vous l’être unique par sa perfection….. Soyez AMOUR

(A)
mour, (M) atière, (E) sprit = (N) AISSANCE … AMEN

« L'AMEN c'est l'affirmation de soi »
(Krist-All, 05 septembre 2010)

L’apparition d’une nouvelle étoile

 



Éveil

 

« Quand le soleil se lève, il nous éclair et nous réchauffe ; aussi il en est de même pour un frère ou une sœur éveillé »

« L’éveillé ne demande rien, il fait dont de sa vie. Alors, pourquoi ne pas remplacer le Saint par simple... être simple, voilà sa vraie nature. Pas de titre distinctif, car l’éveillé vie de la sollicitude, ce qui le rend humble par nature »

« Il rejette toute distinction, car il se considère comme un être ordinaire. Il vie de la présence de l’esprit saint, mais ne se considère pas comme l’esprit saint. Il est très attentif à la douleur, il en devient le réceptacle. Il est aimant et bienfaisant… il est 'Amour' tout simplement »

 

 

« L’éveil ou la rencontre vers SOI, est une forme de vie qui nous est offerte à tous sans exception. Ce n’est pas un titre honorifique, ni un accessit gratulatoire. La rencontre vers soi est au contraire à l’opposé de la grandeur et de la reconnaissance d’autrui. La structure même de l’état d’éveiller, sa base inébranlable, je devrai dire irréprochable, est l’humilité et la simplicité… Aussi, une haute entité spirituel, préférera sans hésitation prendre vie dans un corps saint dénué de tout orgueil et vanité, plutôt que d’incarner un enfant qui n’aura pas encore fait ses preuves. Certes, il y a des exceptions, mais elles sont rares, et dans ce cas de figure, l’enfant sera prédestiné à un destin très exceptionnel. Vous allez trouver sans doute étrange, que je vous dise choisir un corps saint. Comme si une Âme divine pouvait choisir un corps déjà adulte pour prendre chair en lui. Et pourtant… prendre corps, ne veut pas dire remplacer ni s’approprier, ce qui pourrais être considéré comme une possession ou une intrusion…. Mais prendre corps dans le sens dont je parle… c’est fusionner puis seconder une Âme sœur »

« Ayons la volonté et le désire d'aimer, car l’Éveil ne doit pas devenir un but au sens prestige du terme, ce qui ne pourrait que flatter l’Ego. Cela doit être avant tout une recherche de soi, par la compréhension de l’autre »

« l'Amour est UN, immuable dans sa multitude. Si nous recherchons l’Unité dans l’Amour compassion, alors c’est dans cette attitude que nous nous réaliserons »

« L’ Âme qui prend place à nos coté dans un moment très particulier, le fait dans un but de partage et d’enseignement. Quand nous nous réalisons, quand viens l’Éveil en SOI, cette Âme sœur sait qu’elle peut s’investir totalement, car son Hôte à atteint une résonance en correspondance à son état. Seul un manque de confiance peut altérer cette relation »

 


 

Confidences

 

Je ne suis pas toujours le compositeur, mais simplement le musicien qui partage ce que son cœur entend (Dominique)

Dialogue avec Hugues en 2005 (si dessous les réponses de Krist-All)

« La prise de conscience n’est pas d’imposée par la force, mais plutôt de semer par notre façon d’être. C’est de croire en soi ; à l’étincelle de vie qui sommeille en nous, à cette AMOUR, cette source, ce pain de vie, à cette résurrection de notre âme merveilleuse qui ne demande qu’à s’exprimer. Notre père et notre mère ne nous demandent pas de nous débarrasser de nos acquis, de rejeter nos idéaux pour en reprendre d’autre. Ils désirent avant toutes chose l’acceptation de ce que nous sommes, de percevoir en nous la beauté de notre âme. De voir en elle l’espoir que notre cœur réclame. Il ne faut pas chercher à changer nos frères et nos sœurs au nom d’une idéologie, il faut changer sois même par la compréhension et le respect de l’autre. Et un temps viendra ou toute âme résonnera la même mélodie. La mélodie d’un Amour retrouvé…. la mélodie d’une ère nouvelle »


« Nous partageons la même peine, le même désarroi devant tant d’incompréhension, mais nous devons porter notre regard bien au-delà de ce que nous pouvons percevoir comme étant loin de nos certitudes et de nos idéaux. Nous devons nourrir en nous l’acceptation de l’autre, de voir en lui une partie de nous qui ce cherche, et que cette âme soeur doit affronté tous les vents contraire. Elle doit traverser tous les tourments de la vie, dans l’énergie la plus dense, la plus obscure de son être. Elle est cette pierre à l’état brute qui met tout en œuvre pour devenir un diamant étincelant aussi pur et clair que le cristal de roche. C’est de cette façon qu’une âme est appelée à devenir un être Suprême… la vie accomplie dans sa perfection »


« J’aimerai te poser une question à mon tour ; que représente pour toi des êtres comme Siddhârta, jésus, Krishna. Ont t’ils été à tes yeux bien différent de toi ? Il faut que tu comprennes qu’ils ont connues les mêmes doutes, les mêmes interrogations, mais aussi les mêmes faiblesses. Il faut cesser de les percevoir comme des êtres inaccessibles hors du commun. Vous êtes tous des Krist, des bouddha, des Shiva en devenir, car il n’y a aucune différence entre ces être de paix. Il ne faut pas les considérer comme des êtres divins, mais plutôt comme des lanternes pour vous éclairer dans vos moments les plus obscurs. Aussi je peux être la planète la plus éloigné du soleil, comme je peux être le cœur même du soleil ; je peux me rendre accessible au moins épanouis de mes frères, comme au plus accomplie… perçois tu toute la portée de cette phrase »

 

« La colère peut être juste, et elle est parfois nécessaire dans certaine situation. Ce qui serait préjudiciable pour toi, c’est que cette colère ce transforme en haine. Ta colère peut être juste tant qu’elle ne porte pas de jugement inconsidéré. Elle s’exprime à travers moi aussi, il ne faut sans inquiéter, elle reste une forme d’expression indispensable, mais il faut apprendre à la canaliser pour éviter tout débordement… Elle a son Utilité, mais au lieu de laisser pénétrer cette énergie négative, pourquoi ne pas simplement lui insufflé l’amour que tu porte en toi, et en purifier l’air qui t’entoure. Cette amour à pour nom « pardon et tolérance » Elle est cette énergie purificatrice… elle est cet antidote indispensable à la violence que tu as tant de mal à canaliser »


« Regarde Jean le baptiste, n’était t ’il pas représenté comme un homme révolté et plein de fouge. N’était il pas en colère envers l’aveuglement et l’ignorance de ses frères et de ses sœurs. Il était ce volcan en éruption, mais il en était aussi le cœur. Ne vois tu pas une étrange ressemblance avec toi. Ta colère monte telle la lave d’un volcan, mais ton cœur n’est il pas en vérité source d’Amour. Tu dois faire confiance à cette source qui prend vie en toi, car elle te permettra de comprendre ce que tes yeux et tes oreilles on tant de mal à accepter. Contrôle ta colère avant quelle ne te contrôle, apaise ce volcan avant que sa lave ne te détruise. Fait de cette colère une eau de vie qui ce déverse sur la terre, que cette eau de vie soit Amour, compassion, pardon et tolérance, et tu verras alors ton volcan s’apaiser puis s’endormir, pour laisser place à cette autre force de la nature. L’eau est régénératrice de toutes vies, elle peut donner naissances dans les terres les plus arides »

« Hugues, ce n’est pas moi et mon message qu’il faut dissocier, mais moi et ce corps par lequel je te parle en cet instant. Quand je dis dissocier, je ne veux pas dire séparer, mais percevoir en ce corps un homme avec ses facultés propres, ses émotions comme ses joies et ses peines, ses faiblesses et ses qualités, mais aussi ses doutes et toutes les limitations de sa nature humaine. Ton frère par lequel mon âme s’exprime aujourd’hui, a connue ses moments de doutes, ses moments de faiblesse, mais a ouvert un jour les pétales de son cœur, telle une fleur, il a ressenti le besoin de la chaleur de son Père et l’eau de vie de sa Mère. Il m’a invité En lui, en comprends tu le sens. Ce corps de chair que j’incarne aujourd’hui, c’est offert à MOI »

 


 

Le consolateur

 

 

Je vous ai dit ces choses, afin que, lorsque l’heure sera venue, vous vous souveniez que je vous les ai dites. Je ne vous en ai pas parlé dès le commencement, parce que j’étais avec vous. Maintenant je m’en vais vers celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande: Où vas-tu ?... Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. (Jean)

( reçus le 24 Janvier 2012 )

Aussi le consolateur ne vient pas pour diviser, mais pour réconcilier

Le cavalier blanc : car il a vaincue
Le cavalier rouge : car il convaincra le monde en ce qui concerne le péché
Le cavalier noir : car il convaincra le monde en ce qui concerne la justice
Le cavalier vert : car il convaincra le monde en ce qui concerne le jugement

(Krist-All)
 


 

 

« Il vit de la présence de l'esprit saint, mais ne ce considère pas comme l'esprit saint »

(Krist-All)

 


Les bras croisés sur la poitrine
 


Je porte en moi l'alchimie de l'eau et du feu

« Le Baptême par l'eau, et le baptême par l'Esprit »

 


 

Tu ne jugeras point !

 

L’intolérance

 

L’intolérance dépasse de loin les religions et les croyances de toutes sortes, elle est inscrite dans nos gènes ; dans notre nature instinctive. L’intolérance ne s’arrête pas à l’homo phobie, mais aussi dans le racisme, etc.… au plus proche de nous, au sein de notre famille, de notre couple, nos amies, nos collègues de travail, etc.… cette intolérance ne fait-elle pas partie de notre quotidien. L’intolérance tue l’homme, elle est un mal qui le ronge. Combien d’enfants dans le désespoir on mis fin à leurs vie à cause de l’intolérance. Combien sont mort sur le bûcher, crucifié, torturé, écartelé ou même humilié à cause de l’intolérance. Combien d’enfant meurt chaque jour pour une cause soi-disant juste à causes de l’intolérance (guerres, terrorismes, qui emmènent les maladies et la famine)

Pour moi et pour celui qui est à mes cotés « L’intolérance est un crime »

« Il n’y a aucun culte, aucune religion qui n’appartiennent à Dieu. Le culte appartient à l’homme. Moi, je n’ai que l’amour à offrir »
Krist-All

« Que celui qui n’a point pêché, lui lance la première pierre » l’intolérance est une pierre lancée contre son prochain… « Tu ne Jugeras point »

 

Ce qu’Il m’a dit : « Une main tendue à bien plus de valeur qu'une belle parole, et un élan de tendresse contient bien plus de richesse qu'un beau sermon »

« Quand une main tendue apporte un peut de réconfort, quand les mots de notre cœur deviennent enfin réalité, par le dont de soi. Alors les mots ne sont plus que des mots. Ces mots prennent VIE »

(Krist-All)
 

« Un acte devient spirituel, à chaque fois que l’on prend conscience du sens sacré de cet acte »

(François)

 


 

Suite

 

Revenir à l'accueil