Page : 1 2 4 5 6

Simplicité et Sollicitude

 

 

« Un véritable Saint, est un homme simple qui vie de la sollicitude » (Krist-All)

 

Il y a des saints désigné par l’homme au nom de l’Éternel, et il y a des saints désigné par l’Éternel « Cet homme là est un saint !!! » Voilà ce qu’il m’a été donné d’entendre, et j’ai vue cet homme là se réfugier comme il le pouvait dans le recoin d’une maison pour pleuré de toute les larmes de son corps, car il refusait ce titre, il ne s’en trouvait pas digne… il était seul… mais une assemblé était présente dans le Temple de Dieu. (Partagé en Juin 2010)

 

On peut par exemple penser à François d’assise

 

Je me souviens en effet, qu’il y avait du monde quand l’Éternel s’exprimait « j’étais acteur et spectateur de ce qui ce passait sur le plant terrestre, comme j’étais témoin de ce qui ce passait sur le plant céleste »

 

Ce que j’ai reçus de François d’Assise : (Juin 2010)

 

« Qu’Il aimait son ROI, et qu’il aurait aimé porter la couronne de son Roi, pour le soulager » La première fois que j’en ai parlé à mon Frère aumônier, il m’a fait comprendre que les seuls stigmates que François d’Assises n’avait pas reçus, c’était la couronne d’épines. Je ne savais pas que François avait reçus les stigmates.

 « Un acte devient spirituel, à chaque fois que l’on prend conscience du sens sacré de cet acte »

 

« de marcher pieds nus »

 

Pour ce qui suit, je m’excuse à l’avance pour ce qui pourrait passer pour de l’orgueil, mais je me dois de tout dire sur ce que j’ai reçus de François, ou alors ne rien dire. (Domi)

 

« Montre tes pieds à ton épouse me disais-il, un jour elle sera que c’est toi, un feu ardent avec des pieds de braise »

 

« Ton épouse est inquiète… elle à peur, accepte d’aller voir un médecin. Dis lui simplement ceci : Docteur, mon épouse ne me croit pas quand je lui montre la science et la conscience »

Je lui ai montré mes pieds comme brûlé et le front avec le doigt, ainsi que les clés du royaume ( le chemin de la sagesse ) le dessin de la fleur reçus par Krist-All

 

Ce qui est du “saint” ; d’un point de vue personnel, je dirais que “ Dieu seul ” est en mesure de le désigné . Voici ce que j’ai trouvé sur François d’assises aujourd’hui ( à vérifié si authentique ou légende)

 

 

François d'Assises marchant sur la braises

 

 

 

Amon-Aton

 

 

Je pense aussi, que le pharaon Akhenaton à vécu une expérience particulière avec le soleil, qui de toute évidence à profondément marqué sa vie et son attachement à Aton « déjà prédominant sous le règne de son Père » Pour moi, Akhenaton n’a pas voulu détruire le culte d’Amon, mais a voulu montré une autre facette de sa personnalité. Jésus est venu dans le monde pour apporter un souffle nouveau, et pour accomplir les desseins de son Père… Lui aussi à bousculé le pouvoir en place « les sépulcres blanchis ! » Aussi, en est-il de même pour le Prince Akhenaton.
 

Comme je l’ai reçu en Juin 2010 « Amon et Aton » ne sont qu’une seule et même représentation du Dieu Unique « l’incarnation de la lumière sur terre »… « Et la lumière c’est fait chair, et elle a habité parmi nous »
 

Après avoir vécu mon expérience avec le soleil en Juin 2010 (Dominique, tu viens de Mourir) j’aurais peut-être réagi de la même manière que le Pharaon Akhenaton. Le soleil est devenu pour moi, une représentation du Dieu unique « une image, que nul ne peut contempler sans avoir été transcendé » au risque de se brûler les yeux et de perdre la vue. « Nul ne peut contempler Dieu, sans l’intervention de son fils unique » (Krist-All)
 

Le Krist est esprit, il incarne la matière par adombrement « Ce n’est plus moi qui vie, c’est le Krist qui vie en moi » ( Jésus )
 

« Mais propre yeux on vu Dieu, mais pas mes yeux naturels, mais mes yeux spirituels, car mes yeux naturels n’auraient pu le voir, car je me serais desséché et serais mort en sa présence. Mais sa gloire était sur moi, et j’ai vu sa face, car j’étais transfiguré devant lui » (Moïse)
 

Alors oui, j’ai pus contempler sa face sans me brûler les yeux, et j’ai pus sentir ses mains me toucher comme le Pharaon Akhenaton... Et tout cela à travers Krist-All (Domi)

 

 


 

 

 

L’éveil Kristique

Un jour, pendant mon expérience en juin 2010, je suis sortie avec mon épouse pour lui monter quelque chose d’important (à la demande Krist-All) Nous nous sommes dirigé vers un rond point, non loin de la maison, et là je lui ai dit que nous devions former trois Huit « c’est surtout la symbolique des trois huit qui est important » je peux comprendre son interrogation et son inquiétude à l’époque ! Lol
 

Hier je lui ai montré ceci, trouvé par hasard en faisant une recherche sur Horus « vous comprendrez mon enthousiasme » en fait, c’était un témoignage en audio de l’auteur du livre « les secrets de la bible » et j’ai trouvé l’image en question sur internet.

 

Ceci est une représentation de l’ouverture du Nil, dans la plupart des tombeaux égyptien, avec en son centre le symbole des trois huit qui représente l’infini et l’éternité. « Je ne peux m’empêcher de penser à Moïse, et la promesse aux hébreux de la terre promise » ne serai-ce pas le passage vers l’au-delà ? Ou vers la lumière d’Aton ?
 

Comme me l’a dit Krist-All « La terre des Hébreux, c’est la terre d’Egypte » ou alors « Les hébreux sont des nomades égyptiens » révélation conforté par l’émission radio sur les secret de la bible (je vais ouvrir un autre article à ce sujet avec ce que j’ai reçus)

 

888 est aussi le symbole du Krist que j’ai reçus de Krist-All (la formation des trois huit sur l’étoile de David) l’atome Kristique, la fleur de vie (le rond point représentait peut-être le centre de l’atome ?)

 

 

« Il n’y a pas d’élus ; il n’y a que des Âmes qui s’éveillent à la partie Kristique de leur être »

(Krist-All)

 

 


 

KRST

 

 

Le terme égyptien « KRST » (Karast) Celui qui porte l’Esprit de Dieu (KA+RA) « KRIST »

A donné en grec CHRISTOS « oint »

CHRISTUS en latin.

CHRIST en français

 

Personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; et personne ne connaît le Père, si ce n'est le Fils

KA le fils « le Krist Alléluia »

RA le Père : YAHAWAH (YHWH) YAHAWAHA ( Krist-All 07/03/2016 )

 

AHAVAH (mot qui signifie amour en hébreu)

 

Ahavah  (transcription-phonétique en français = Amour) אהאואה  (en hébreu)

 

Yahavah (transcription phonétique en français)               יאהאואה  (en hébreu)

 

Yahawah (transcription phonétique en français)               יאהאוואה (en hébreu)

 

Le mot Amour en Hébreu est : ahavah (répétition d’accentuation des trois voyelles : a)

 

« Tout est rencontre, union, fusion, création, fécondité, et vie; et cela par une seule et unique énergie « l’Amour » Nous sommes nés de la pensée créatrice de la force son souffle (de la force de son AMOUR)

 

« J’ai airé dans la nature quand j’ai été Amon, j’ai airé dans les étoile quand j’ai été Aton »

 

 


 

YAHAWAHA

 

 

Quand j’ai revu Yahawaha la deuxième fois « son nom Hébreu » d’après Krist-All (ce matin au travail) c’était en Juin 2010. Ce matin là, je me trouvais dans la lumière, et il se tenait légèrement sur ma gauche. Je ne pourrais jamais oublier la beauté de ses traits, avec ses cheveux et sa barbe d’un blanc nacré. Je n’avais jamais vue telle beauté auparavant. Il n’y a pas de mot pour le décrire. C’est ce même jour que je lui ai demandé les raisons de ma présence et surtout de mes expériences. Je ne sais pas ou je me trouvais exactement, à part être baigné dans la lumière, mais je suis sur d’une chose « c’est que jamais je n’oublierai cette année de Juin 2010 »
Domi

 


 

Après la lune de sang

 

« Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang » (apocalypse 6.12)
 

Mon explication à l’époque de la Lune de sang du 28 septembre 2015 : Le tremblement de terre, puis l’éclipse rouge sang : « une lune rouge depuis la terre, et un soleil noir depuis la lune » (Domi)

 

 

Ensuite, il y a ceci : « les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu'un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes » (apocalypse 6.13)
 

Mercredi, j’avais partagé ceci avec vous : Ce que je ressens en rapport avec le début de la vidéo, c’est que « la terre se rapproche d'une ceinture d'astéroïdes » mais je peux me tromper… (C’était juste après ma méditation) Si notre planète se rapproche d’une ceinture d’astéroïdes, cela pourrais expliquer des étoiles qui tomberaient du ciel sur la terre.

 

chutes de météorites

Entraînant peut-être ceci : « Le ciel se retira comme un livre qu'on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places " (apocalypse 6.14)
 

J’avais parlé du basculement magnétique des pôles.

 

On peut aussi penser à ce qui c’est passé sur la planète Mars : « il y a plus de 3 milliards d'années, la surface de Mars a littéralement « glissé » de 20 à 25 degrés autour de son noyau. C'est en tout cas ce qu'avancent des géomorphologues (experts des reliefs), géophysiciens et climatologues, dans une étude publiée mercredi »

 

Domi

 


 

Réminiscence du passé

 

 

Cette expérience très particulière, est celle qui m’a le plus bouleversé a cette époque, car elle fut une réminiscence du passé. Je me suis retrouvé dans le corps d’un homme, humain en apparence, mais ne se trouvant pas sur terre (je pense à la lune)

 Je me trouve face à un homme d’âge mûr qui me guide et me conseille, et ce trouve à mes coté une jeune femme. Comme elle, je porte une longue tunique blanche serrée à la taille, et on écoute avec intérêt les conseils du vieil homme. (Quand je dis vieux, c’est par ses cheveux très blancs bouclés, ainsi que sa barbe) un peu comme dans la représentation des Dieux de l’Olympe. Cette jeune femme porte de longs cheveux bruns qui reposent sur ses épaules, et la beauté de son visage trouble mon attention. Comme elle, je regarde attentivement ce grand frère qui, par des gestes mélodieux mène nos yeux vers la voûte céleste. Une planète qui me paraît familière, semble évoquer pour lui, une attention particulière. Cette sphère très proche (la terre) dévoile toute sa beauté. Je réalise en peu de temps, que ma compagne et moi allions en prendre la direction.

En effet ; Quelque seconde plus tard, je lui ai pris la main, et nos pieds quittèrent le sol pour se diriger vers cette planète. Arrivée sur les lieux, je survolais maintenant un océan bordé de falaises et de sables fin. Longeant le rivage, j’aperçois au bout d’un moment sur une longue paroi rocheuse, plusieurs cavités naturelles qui laissaient prévoir un lieu habité. Arrivé à proximité, je pouvais remarquer de-ci, de-là des petits groupes assemblés sur la plage. Maintenant à leurs cotés, se trouvait face à moi des êtres au physique imposant et trapu, des homos sapiens vêtus de peau de bête en lambeaux et au visage rude et membres virils. Ma présence parmi eux paraissait inaperçue, car il n’y avait aucune réaction de leur part. Il devait y avoir des familles entières qui vivaient apparemment dans ces cavités en bordure de plage, et cela sur plusieurs mètres de haut. Je restais là un long moment à les étudier, ainsi que celle qui me tenait compagnie, et qui se trouvait un peu plus loin, occupée avec un autre groupe. Attentif à leurs comportements, je me souviens que deux d’entre eux se mirent à poursuivre un des leurs qui paraissait être de sexe féminin. Elle était paniquée et apeurée ; mais Je ne pouvais intervenir, et cela me faisait beaucoup de peine. Ensuite nous avons quitté la plage et tout c’est brouillé. (Une voix douce résonna en moi à cet instant, qui m’expliqua que notre venue auprès d’eux, consistait à sensibiliser certaines de leurs pensées, afin de les guider dans leurs évolutions ; sans pour autant intervenir directement. Cela faisait parti de l’évolution logique des races, et contribuait à l’amour du plan divin). Autre chose aussi, j’ai remarqué avant de partir, que vers l’intérieur des terres, le peu que j’ai pu apercevoir, donnait l’impression d’une végétation pauvre et défraîchie. (La terre était plus proche de l’endroit où je me trouvais. j’ai toujours pensé que nous étions sur la lune… Es-ce dire qu’elle était en quelque sorte une sœur jumelle ? Je ne peux l’affirmer, mais la lune ne se trouvait pas à l’endroit ou elle se trouve de nos jours… « Elle était plus proche de la terre »

Quelque temps après juin 2010, je me suis de nouveau retrouvé face à cet être exceptionnel au cheveux blanc avec qui j'ai eu une conversation très brève (d'ordre privé) . C’est ce Père qui est intervenue la première nuit de Juin 2010, et qui m’a dit après m’avoir sollicité pendant un instant

 « Accepte-le »

Accepter de témoigner de sa parole

Domi

 

 

Cette représentation est assez fidèle, je rajouterai juste des boucles aux cheveux et tombant légèrement sur le front... « Il était d’une telle beauté et d’une telle luminosité, qu’il serait difficile d’en faire un portrait fidèle »

Je ne pouvais retenir mes larmes devant tant de bonté, tant d’amour, tant de miséricorde. Que cet amour me faisait horriblement souffrir comme jamais je n’ai souffert auparavant. Une souffrance due non seulement à la tendresse et à la compassion de ce père extraordinaire, mais aussi et surtout aux remords et à la culpabilité de mes erreurs passées.

Si je suis conscient d’avoir un Père terrestre ; je suis aussi conscient d’avoir un Père céleste. Aussi, quand je m’adresse à lui, je dis toujours Père « mon Père qui êtes aux cieux » mais je pourrais dire aussi « mon Père en Esprit » maintenant que nous nous sommes retrouvé

Nous sommes ses enfants... « des enfants nées de la pensée créatrice de la force de son souffle »  (Krist-All) … Il faut parfois savoir dire « Père, je ne suis pas digne d’être appelé ton fils, car j’ai pêché devant toi et devant les hommes » (Krist-All)

Comme je le dit souvent, je me considère avant tout comme une personne réceptif « un serviteur » un homme ordinaire qui à vécu une expérience extraordinaire.

Domi

 


 

Sur les hauteurs du Tibet

 

 

« Une haute civilisation existait en ce monde, il y a des milliers et des milliers d'années »
( Rampa)
Quelque part sur les hauteurs du Tibet (d’après Lobsang Rampa) sur Internet « Je la regardai avec stupéfaction. Tout d'abord, je ne parvins pas à en distinguer l'entrée ; tout ce que je voyais, c'était une ombre noire qui ressemblait à un cours d'eau asséché, ou à une tache de lichen minuscule. Puis, après avoir franchi la corniche, je vis qu'il y avait effectivement une fissure dans la paroi rocheuse. Un lama de haute taille me saisit aux épaules et me poussa par l'ouverture…. La grotte semblait être deux fois plus spacieuse que l'intérieur de la grande cathédrale de Lhassa. Contrairement à la cathédrale qui baignait toujours dans une pénombre que les lampes à beurre s'efforçaient en vain de dissiper, il régnait ici une clarté plus vive que celle de la pleine lune par une nuit sans nuages. Non, elle était beaucoup plus brillante ; la qualité de la lumière avait dû me donner l'impression du clair de lune. Je levai les yeux vers les globes d'où jaillissait cette illumination. Les lamas se pressaient autour de moi, et comme moi, ils regardèrent d'abord la source lumineuse. La caverne ressemblait à un immense hall qui s'étendait à l'infini, comme si la montagne elle-même était creuse.

(Souvenez-vous de mon voyage à l’intérieur de la terre en compagnie de moines tibétains… Domi)

 

Un peu plus loin dans le texte de Rampa… « Mais tu te trompes, répondit mon guide. Il existe une salle similaire au pays d’Égypte…. Contre le mur du fond se trouvait une grande statue dont la vue fit courir un frisson le long de mon échine. C'était la statue d'un chat accroupi, mais la tête et les épaules étaient celles d'une femme. Les yeux semblaient vivants. L'un des Lamas, à genoux sur le sol, examinait attentivement d'étranges marques. Regardez ! s'écria-t-il, ces dessins montrent des hommes et des chats en train de converser. Il était courbé sur les images qui ornaient le sol. Il les appelait des "hiéroglyphes". Des chambres telles que celle-ci, ou capsules du temps, se cachaient sous les sables d’Égypte. Nous vîmes les grandes statues du Sphinx, qui n'était pas originaire de l’Égypte, et il nous dit « Le chat était l'animal le plus parfait quant à la puissance et à l'intelligence »

Voici maintenant ce que j’avais posté en 2006 en compagnie de Krist-All, car les ressentis étaient de moi)
 

Posté 26 juin 2006 à 09:31 :  « Le monde des elfes est bien réelle, il dépasse de loin nos mythes et nos légendes, ils ont foulé notre monde il y a de cela bien longtemps, ils sont « des archanges » des êtres dont l’apparence et le rayonnement est sans pareil, proche de l’homme et du chat. Il existe encore aujourd’hui des traces de leurs passages dans les hauteurs et les profondeurs d’une célèbre chaîne montagneuse du Tibet. Ne me demandez pas d’où me vient cette certitude, car elle est de nature personnelle. C’est assez difficile à expliqué, car quand je parle « des elfes » tout vibre en moi ; une force d’amour indescriptible. C’est une certitude que je sens rejaillir tel un volcan de mon être intérieur. Es-ce une manipulation de mon Ego ? Ou une émanation réelle de mon Âme ? Mais j’ai le sentiment profond de l’avoir toujours sus. Pardonnez moi pour ce message qui pourrais être perçus pour de l’orgueil, mais c’est mon cœur qui parle en cet instant »
 

21 octobre 2006 à 13:06 : « Moi je dirai qu’il est l’être le plus beau et le plus parfait que votre monde est connue. Aussi ce que vous nommé ‘Archange’ cette forme de vie en fait partie, vous ne devez pas le comparer à vous, ni à votre animal domestique, mais la beauté de son apparence, est le mélange des deux. Imaginer une femme dont le visage aurait les traits et les yeux du chat. Il n’y à pas de mots pour décrire une telle beauté, mais c’est normal que je vous dise cela, car mon Âme est lié au monde des Elfes »

 


 

La rose et sa vertu

 

En lisant un commentaire sur le forum spiritpartage hier sur le symbole de la rose entre les jambes du bateleur dans le tarot, j’ai reçus ceci en même temps que la vision de cette image si dessous

 

 

Voici ce que j’ai reçu : « La vertu ! Pureté de l’âme, virginité »
 

Domi

 


 

Un petit mot sur un papier

 

 

Travaillant dans un STH comme chauffeur, je venais de déposer des enfants dans une école…sur le retour, une voix coutumière m’interpella pour me demander de me rendre au bord de mer. Très embêté, je refusais dans un premier tant, car j’étais sur mon temps de travail, et assez loin de l’endroit indiqué. La voix intervenait avec insistance, prétextant l’importance de ça demande. Au bout de plusieurs minutes, je décidais de mi rendre…il devait être 8h00 du matin. Arriver pas loin, je sentais que je passai dans un état second,

C’était comme si Krist-All prenait progressivement certaine faculté de mon corps physique. En descendant du mini bus, je me dirigeais droit devant, comme persuader de la direction à prendre…alors que je n’avais pas idée ou c’était passé le drame. N’étant plus vraiment moi-même, je faisais confiance, mais sentais que je pouvais intervenir à tout moment.

Arriver au bord d’une falaise, je remarquais aussitôt en contre bas une tache rouge…je me trouvais exactement à l’endroit ou c’était passer le drame. Trouvant un chemin pour descendre, je mi dirigeais rapidement en escaladant les rochers. Arrivé sur le lieu, je ressentais une terrible souffrance. Pendant la nuit, un ange était tombé du ciel, une jeune fille avait mis fin à ses jours. Sont corps n’était plus ici… Il ne restait que quelques affaires, un paquet de cigarette, et une tache de sang sur le rocher. Son corps n’était plus, mais son âme était bien présente perdu et désemparer, elle était dans les ténèbres, une souffrance insupportable... Ce qui ce passa par la suite, c’est produit par l’intermédiaire de Krist-All, moi je n’étais que l’instrument… Étant dans la souffrance, l’âme de la jeune fille était encore sous le choque, et elle ne pouvait voir ceux qui étaient à ses cotés pour l’aider. Je pense que ma présence physique et surtout celle de Krist-All a permis cette délivrance, à lui faire réalisé qu’elle n’était plus seule…

« Elle avait besoin d’être pardonné, d’être délivré de la culpabilité » L’acte était commis, il était trop tard pour revenir en arrière.

« Si vous connaissiez la souffrance d'une âme venant de mettre fin à sa vie, ce n'est plus la mort que vous supplierez, mais le retour à la vie… Avant de venir au monde, vous avez déterminé un itinéraire pour vous aider à grandir, et quelques heures avant votre naissance, cet itinéraire cet effacé de votre mémoire, pour vous laisser le choix du libre arbitre. Gardez cet espoir en vous, changez, pensez et vivez autrement, et le soleil réapparaîtra dans votre demeure. Il ne faut pas baisser les bras, même si votre route vous parait insurmontable.

Si le chemin que vous empruntez est trop difficile, changez de direction. Le père ne vous demande pas de grandir trop vite, il vous demande simplement de croire en vous, à la beauté de votre être intérieur. De suivre l'empreinte de ses pas qu'il a laissé à travers ses messagers

Prenez celui qui vous correspond le mieux, le plus adapté à votre attente. Faites comme ses marins qui recherche la terre promise, mettez y tout votre cœur. Que l'amour-compassion soit le sang qui coule dans vos veines, cette eau de vie contenue dans le calice du christ, cette sève présente dans l'arbre du bouddha. Le suicide n'est pas un acte égoïste, il est un acte incompris qui survient dans un moment d'égarement, sous l'emprise de vos émotions. Dans un moment de grande souffrance, un moment de grande tristesse et de détresse. Un moment de désespoir et de solitude. Gardez cet espoir en vous, changez, pensez et vivez autrement. Et le soleil réapparaîtra dans votre demeure »

(Krist-All)

Amour compassion

« Une pensée pour toi »

 


 

La Déesses Mère

 

 

C’était le matin du 30 Janvier 2016

« Un jour, c’était au commencement du monde, une étoile est tombée du ciel, et c’est brisé en arrivant sur terre. « L’esprit est fort, mais le corps est faible » Sa mère, qui était resté à ses cotés pendant des siècles, recollât les morceaux éparpillés au quatre coin du monde ; et plaça l’étoile à l’endroit de son cœur pour qu’il se souvienne »

C’était l’histoire d’un ange déchu
 

Le 02 Février 2016 :
 

Allongé dans le canapé, ou je me suis assoupi, j’ai reçus ceci : (une explication sur une révélation reçus en Juin 2010)

 
« Le fruit que j’ai engendré, c’est le soleil…Le fils de Dieu… Quand la Mère appelle, le Père entend, car le Père est à ses cotés ; Quand le fils appelle, le Père vient, car le fils est l’expression du Père… Il a été conçu à sa ressemblance »


J’aimerai revenir sur ceci « une étoile tombé du ciel » et en particulier sur « Sa mère, qui était resté à ses cotés pendant des siècles, recollât les morceaux éparpillés au quatre coin du monde ; et plaça l’étoile à l’endroit de son cœur » Vous remarquerez « pendant des siècles » l’ensemble de cette révélation ma beaucoup marqué, et malgré le si peu de lignes à écrire, j’ai eu beaucoup de mal ; tellement ma réaction émotionnelle était intense.

 

Ce que je vais partager maintenant, n’enlève rien à ce qui c’est passé il y a 2000 ans, bien au contraire. D’après ce que j’ai reçus ces derniers jours, je parlerai plutôt d’une continuité messianique « la voie messianique » comme me l’avait dit Krist-All.

Si je devais dévoiler le nom d’une « déesse Mère» chers à mon cœur, je ne pourrais en choisir qu’une ; ou alors « Une » mais dans la réalité de plusieurs... Isis, Devaki, Maya, Marie ; je dirai donc « la Mère de tout les peuples qui a porté en son sein le soleil, le fils de Dieu » comme me l’avait dit Krist-All sur les remparts de Saint Malo « Et moi je sors du sein de Dieu ! »
 

Pour commencer, j’aimerai partager ceci avec vous : Le solstice d’hiver correspond au moment où le jour cesse de raccourcir et commence à rallonger au terme du trois jours, c'est-à-dire du 22 au 25 décembre de chaque année. A une époque assez lointaine, au considérait que le soleil mourrait et renaissait au bout du troisième jour. On fêtait « la naissance du soleil » (Natalis Invicti). Noël est célébrée le 25 décembre depuis le 4e siècle et ceci dans toutes les églises chrétiennes... ( lien Internet)

 

Parlons maintenant d’Isis « une des premières Déesses Mère qui a incarné notre monde (peut-être la première ?) C’est elle qui est intervenue lors du premier message (cela m’appartient bien sur) et ne doit pas faire obstacle pour la suite. ( Domi )

Isis, mère d’Horus, est appelé également Meri en égyptien ancien ; Maria en grec et en latin, Marie en français !

Horus : Les Égyptiens, comme vous le savez, vénéraient Horus et ceci il y a plus de 5000 ans ! Et, sous certaines appellations, comme ceci : Iusa, ancien égyptien... Et de Karast... Ainsi, le temps faisant : Iusa en égyptien ancien, Iesous en grec, Iesus en latin : le « J » n’étant apparu que tardivement, et la terminaison du nom en latin est us. Ainsi : Karast, en égyptien ancien : seules les consonnes furent écrites, donc "Krst" pour « Krist »

Alors voilà , dans l’intimité de mon cœur, et d’après ce que j’ai reçus... je parlerai simplement d’une Déesse Mère qui est resté auprès de son fils pendant plusieurs siècle ; sous le nom et l’identité de plusieurs « La Mère du Krist » ( Domi )

 

 

 


 

l' Accomplissement

Le cavalier blanc, car il a vaincu

 

 

« L’Amour est dans le cœur de chaque enfant de celui qui EST. L’Amour est libre tel une colombe, et ma maison est l’arbre de vie du jardin d’Eden »
 

A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu (Apocalypse)
…………………………………

C’était rue de l’Orme pendant mon travail (juin 2010)

« Dominique ! Tu viens de mourir, maintenant passe par la petite porte, et ressort par la grande »

Après avoir franchi la deuxième porte, j’ai vu le soleil qui avait changé ! Et je dis bien changé (pas une impression) mais un véritable changement de sa luminosité, de son aspect, de sa force… Un soleil que l'on peut contempler sans baisser les yeux, alors on a plus besoin de croire « on sait »
Le soleil, n’était plus seulement un soleil extérieur, il était devenu aussi un soleil intérieur. On voit, ce que les autres ne peuvent voir « On voit DIEU »

A celui qui vaincra, il n'aura pas à souffrir de la seconde mort (Apocalypse)

………………………………..

Écrit mane avec un seul « n » Maintenant je te dis : Qui détient la mane sacré de l’alliance... Le Nom de DIEU ? Voici la réponse : « La mane elle-même » AMEN » (le caché)

AMEN est le nom de DIEU, son NOM véritable... L’affirmation de SOI « JE SUIS »

A celui qui vaincra je donnerai de la mane cachée
(Apocalypse)

Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable (Apocalypse)

…………………………………

Tu leurs diras « J’ai airé dans la nature quand j’ai été Amon, j’ai airé dans les étoiles quand j’ai été Aton. A celui qui vaincra, je lui donnerai un caillou blanc, et sur ce caillou blanc est inscrit un nom nouveau que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit… Krist-All »

« Le Krist Alléluia »

Pour la pierre, il m’a dit « Une pierre de Jaspe »
Ensuite il m’a dit « Un sacre »
Puis la définition du sacre : « Diadème » (Couronne)

A celui qui vaincra, je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. (Apocalypse)

………………………......

« Je suis le livre de ma vie, un livre à cœur ouvert… Le cœur d’une rose »

A celui qui vaincra, je n'effacerai point son nom du livre de vie (Apocalypse)

…………………………….

« Père, j’ai vaincu ! Tout est accompli » Amen
(Krist-All, Juin 2010)

Le premier Cavalier : Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! » Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore. (Apocalypse)

Celui qui vaincra ! « Qui à reçu les sept esprits de Dieu »
(Krist-All)



……………………………

Autres détails intéressant :La Jérusalem céleste appelée aussi nouvelle Jérusalem, tabernacle de Dieu, ville sainte, est un concept traditionnel juif et chrétien, associé à la fois au jardin d'Eden, à la terre promise et « à la reconstruction du Temple » Voici ce que j’ai reçus de Krist-All en 2010

Voici ce que dit l’Amen Le Témoin fidèle et véritable, Celui qui détient la mane cachée de l’Alliance

Je suis le serviteur du premier temple

Je suis le serviteur du deuxième temple

Je suis le serviteur du troisième temple

Je suis le serviteur du « Je SUIS » Ressuscité le troisième jour

(Cela n’engage que moi bien sur)
……………………………

La pierre de jaspe reçus par Krist-All (voir plus haut)

« La ville brillait d'un éclat semblable à celui d'une pierre précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal (apocalypse)
…………………………..

Le Diadème, en rapport avec le sacre (voir plus haut) Le diadème est une couronne

Le Premier cavalier porte une couronne

Pour moi, il s’agit de la couronne du Krist vainqueur sur la croix et qui revient pour vaincre encore
……………………………

Je ne fais que partager ce que j’ai reçus pendant toutes ces années, et j’ai simplement été un récepteur. Tout à été enseignement. Si je partage ceci aujourd’hui, c’est tout simplement que je pense sincèrement que nous vivons actuellement des événements prévue dans l’apocalypse de Jean, et que la première prédiction du cavalier blanc à été accomplie.

Viens ensuite le cavalier rouge qui convaincra le monde en ce qui concerne le pêché, tout ce qui se rapporte au Mal : la monté de la violence dans le monde : l'égorgement, l'intolérance, la persécution de l'église, les attentats, les guerres, le jugement fait à son prochain, la haine, la rancune, la jalousie, tout ce qui ce rapporte au déséquilibre. au forces du mal.

Par l'épée, la bête fait son œuvre

 

Ensuite viens le cavalier Noir qui symbolise la Justice

 

 

Ensuite viens le cavalier vert, qui signifie la famine, la maladie, et la désolation du monde : on peut en voir déjà les effets par l'indifférence des pays pauvres, et le début des première vagues de fuite vers l'Europe de ceux qui fuit les guerres, et bientôt la famine. 

 

Il n’y aura pas de place pour tout le monde, le déséquilibre sera plus important et plus profond. Les pays pauvres plongées de plus en plus dans l’oublie. A longs termes, suite aux frontières imposées autour de l’Europe, on pourra voir des vagues successives et de plus en plus impressionnantes de population venir frappé aux portes de celle-ci, du en parti par le réchauffement de la planète mais aussi par de plus en plus d'indifférence…. je ne vais pas rentré dans les détails (moi le 29 avril 2007)

 

Apparu sur ma terrasse :

 

« La violence va arriver à son paroxysme » (Krist-All le 31 octobre 2006)

« car ce qui doit arriver ne peut être changé ! » ( Krist-All 2005)

 


 

L'Agneau

 

 

Reçus par Krist-All en Juin 2010 :

Celui qui a vaincu « Qui a reçus les sept esprits de Dieux »

……….

Passage de l’apocalypse :

Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Et je vis au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.

* immolé « égorgé » Oui, l’agneau à reçus un coup de lance (pilum) sur le coté du cœur « au niveau de la gorge » … Krist-All m’a fait revivre cet instant. J’ai vue le centurion avancé vers moi, alors que j’étais agonisant (ma vison était trouble) mais je n’ai pas ressenti de douleur particulière, simplement le sang qui bouillonnait dans ma bouche et sortait de celle-ci, avant de m’éteindre en quelque secondes.

* Il avait 7 cornes et 7 yeux : c’est la ménorah de Moïse (le chandelier à sept branches) les cornes représentent « les sept chandeliers » (corps) et les yeux « les sept lampes » (esprits) 

Alors me direz vous « et le coup de lance au niveau du cœur ? » et je vous répondrai « il n’y en a pas eu » Jésus pratiquai « la circoncision du cœur » (l’Union du corps et de l’Esprit) propre à une communauté en lin blanc. D’ailleurs, Jésus portait cette tunique blanche avant sa crucifixion » 

Domi

 


 

S’éveiller à soi-même, c’est allumer les sept lampes de notre corps (le buisson ardent de Moïse, le chandelier à sept branches)... Ce sont les sept lampes de l’être appelé chakra chez le bouddhiste… Les trois du bas nous relient à la terre (humain), alors que les trois du haut nous relie au ciel (divin). Le chakra du cœur nous permet de rester dans la voie du milieu de Siddhârta « si tu tends trop  la corde, elle casse ; si tu ne l’a tends pas assez, elle ne sonne pas » Jésus était pleinement humain et pleinement divin, Il était le lien entre son Père et nous « Je suis le chemin, la vérité et la vie; nul ne va au Père que par moi » C’est le principe de l’arc-en-ciel, l’alchimie de l’eau et du feu (L’Arc en Ciel est le signe de l’alliance entre Dieu et les hommes)

 

« Je vis sept chandeliers d'or, et au milieu des chandeliers quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme » ( Appoc.)

Les six lampes rejoignent le chakra du cœur et ne fond plus qu’UN

 

Voilà ce que j'ai reçus dans la chambre nuptiale 

 

Oui, c'est le chandelier de Moïse, le buisson ardent

Le soir du rendez vous

La prière est pour moi ce moment de communion et de partage dans l’intimité de mon cœur

 

Le jour ou tout à commencé

Ce sont les pétales de notre cœur qui s’ouvre à l’Amour, l’éveil en est l’aboutissement. Quand le cœur fait face au soleil (au calice du Krist) il se passe alors quelque chose de particulier… je ne parle pas d’une prise de conscience, mais d’une véritable rencontre « Un rendez-vous »

Il y à environs 18 ans, je méditais une à deux fois par jour, parfois plus… je ressentais le besoin de me retirer dans la nature, ou alors sur mon lit avant de me coucher… mon épouse y était habitué, elle dormait souvent à mes cotés pendant mes méditations. D’ailleurs, elle ne pouvait me toucher, tant la température de mon corps était élevé… je restais de longue minutes dans le noir, ou il y avait un mélange de prière et de recueillement… je parlais beaucoup à mon père (je veux dire à notre Père céleste) Un soir, après ma méditation, alors que j’étais encore assis dans mon lit. Sont apparus face à moi six êtres lumineux qui descendais du plafond un par un dans un allo de lumière. Trois sur ma gauche et trois sur ma droite (comme sur la photo ci dessus).

Voici une image du 13 Septembre 2017 :

 

l'Atome Kristique

 

Sur le moment, mon cœur s'est mis à battre à toute allure, puis comme par enchantement, je me suis retrouvé dans un état d’une formidable sérénité. Les six êtres (lampes) étaient là, face à moi, à un mètre du sol. C’est ensuite que tout à commencé. L’un après l’autre, ils se sont avancés vers moi, de la gauche puis de la droite, un par un... dans un ordre précis « De l’extérieur vers l’intérieur » 1 3 5 * 6 4 2… et (comment dire) pénétrèrent en moi. Là aussi un par un comme sur la photo de la gauche puis de la droite (ainsi de suite 1 3 5 * 6 4 2) Un amour à en couper le souffle me traversa de part en part à chaque passage, un instant magique, un souvenir inoubliable… à la fin, nous ne formions plus qu’UN

Je suis resté un long moment sans bouger, pour apprécier cet instant. Vous comprendrez maintenant, pourquoi je vous parle tant du chandelier de moïse, à cette époque je n’avais pas fait le rapprochement, et surtout, je ne m’intéressais guère à la bible ni aux écritures. Je l’ai su bien plus tard par cette présence qui depuis me quitte plus. (Le souffle qui me vient de l’intérieur) Car depuis le soir du rendez-vous, je ne suis plus seul. Voilà, je vous ai dévoilé un peu de mon intimité, un moment important de ma vie. Comme je le dis... ' Je ne m'inspire pas des écritures, ce sont les écritures qui interviennent à travers moi '. je ne possède pas de livres religieux comme la bible ou autres. c'est Krist-All qui s'exprime à travers moi « Je suis le livre de ma vie, un livre à cœur ouvert, le cœur d'une rose »

Sachez,que je suis restez moi-même, c'est-à-dire un homme ordinaire… Je ne suis pas instruit, ce que je partage n’est pas de moi, c’est de la connaissance inspirée et spontanée... c'est vraiment le terme exacte, en plus des expériences que j’essaye tant bien que mal à partager par écrit. C’est pour cette raison que je dis « c’est un souffle qui me vient de l'intérieur » Krist-all m’aide beaucoup « Seule l'eau de vie est importante, et non celui qui la porte ; Un nom est éphémère, il est un mirage en plein désert pour celui qui ce complait de le porter. Il est que le reflet de l’ego. Un nom n’est rien, il n’y a pas d’hommes ni de femmes illustres, il n’y à que des âmes qui s’éveillent à la partie Kristique de leur 'Être » (Krist-All)

Ce soir là, quand j’ai reçus ces visiteurs (la Menora), j’ai d’abord pensé à la visite de frères de lumière. A cette époque je ne connaissais rien de la Menora et encore moins tout ce qui touche à la bible. Bien plus tard, j’ai reçus une inspiration témoignant d’une rencontre avec sept corps subtile (les Chakras) puis cela a encore évolué, comme un voile qui se déchire de haut en bas. Par la révélation que les sept corps subtiles sont « sept Archanges ayant contenue l’Unique » d’où l’expression de celui qui vie en moi « Je suis le commencement et la fin, l’alpha et l’oméga »

Vous comprendrez qu’il soit délicat pour moi de partager cette expérience, vue le coté égotique qui en ressort.
 

 


 

Recevoir l’Esprit saint

Recevoir l’esprit saint, c’est accepter de recevoir l’Amour de Dieu « son souffle divin »

 

 « Écoute ! Je suis devant la porte, je frappe. Et si tu entends ma voix et ouvre la porte, J’entrerai chez toi, et je mangerai avec toi, et toi avec moi » (Jean) 

Tu deviens un brasier qui marche parmi les hommes
Et nul ne le sait sauf toi
Il t’inspire et te conseille
Mais jamais il t’impose
Sa parole n’est que sagesse
Et son amour infiniment bon
Il est la lumière qui marche parmi les hommes
Un feu ardant avec des pieds de braises
Son soleil est désormais le notre
Car il marche toujours à nos cotés
 

Tu leurs diras « C’est un souffle qui me vient de l’intérieur » (Krist-All)

Aussi, il faut bien comprendre ceci : « Si quelqu’un s’oppose au Saint-Esprit, il ne recevra pas le pardon, ni dans la vie présente, ni dans le monde à venir » (Matthieu)... Ou alors : « Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit saint, il n’obtiendra jamais le pardon » (Marc)

S’opposer au Saint Esprit, c’est s’opposer à l’Amour de Dieu ! Et donc à sa miséricorde

Voici mon fils bien aimé, en lui j’ai mis ma complaisance (ma facilité à pardonner) … 666 est le chiffre de la bête qui refuse l’Amour du Père et du Fils « le Saint Esprit » (Krist-All)

 

« Je voyais donc l’ange qui tenait à la main un long dard en or, dont l’extrémité en fer portait, je crois, un peu de feu. Il me semblait qu’il le plongeait parfois au travers de mon cœur et l’enfonçait jusqu’aux entrailles. En le retirant, on aurait dit que ce fer les emportait avec lui et me laissait tout entière embrasée d’un immense amour de Dieu » (Thérèse d'Avila)

 


 

Suite

 

Revenir à l'accueil